Nicolas Perseval

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autoportait, Reims.

Nicolas Perseval, né le à Chamery (Marne) et mort le à Reims, est un artiste-peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fut jusqu'à ses vingt-deux ans vigneron, activité familiale avant d'aller aux cours d'arts de Reims, où il obtint un premier prix, puis en 1773 des cours d'art à Liège. Il a été professeur de dessin au collège royal de Pont-de-Voy en 1778. Il s'est établi à Reims où il eu une activité de peintre pour les églises, cathédrale de Reims, mairie de Chalons, église de Trigny...

Il eut comme élèves Germain de Reims et Liénard de Chalons.

Il a épousé en premières noces Marguerite Laval puis Jeanne-Marguerite Constant et eurent une fille, Marguerite Perseval qui fut également peintre, de même que le second mari de celle-ci, Jean-Hubert Rêve.

Il est inhumé au Cimetière du Nord (Reims)[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Hommages[modifier | modifier le code]

Une rue de Reims porte son nom.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La vie rémoise [2]
  2. Maître chirurgien à Reims, (1725-1804)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Généalogie de Nicolas PERSEVAL

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Henri Jadart, Nicolas Perseval : peintre rémois (1745-1837), sa vie, ses œuvres et celles de son gendre Hubert Rève, Plon-Nourrit et Cie, Paris, 1908, 36 p. (mémoire lu à la réunion des Sociétés des Beaux-Arts des départements, tenue dans l'hémicyle de l'École des Beaux-Arts à Paris, le 22 mai 1907), en ligne sur Gallica [1]