Nicolas Loufrani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Photographie de Nicolas Loufrani
Nicolas Loufrani

Nicolas Loufrani, né le (42 ans) à Neuilly-sur-Seine, est le directeur général de SmileyWorld, la société possédant les droits sur le logo et le nom Smiley dans plus de 100 pays[1].

Smiley[modifier | modifier le code]

En 1996, Nicolas Loufrani crée à Londres la société The Smiley Licensing Corporation Ltd avec son père Franklin Loufrani[2] en reprenant les droits pré existant sur la marque figurative Smiley[3]. Cette société a par la suite pris la dénomination de The Smiley Company.

Il décide de déposer le nom « Smiley » alors qu'à l'époque le logo était commercialisé sous sa forme simple et avait différentes appellations dans le monde. Il se met à utiliser le nom Smiley sur tous les packagings et les étiquettes des produits Smiley et à promouvoir ce nom dans toute la communication du groupe.

Il commence à cette époque également à créer de nouveaux dessins ; des centaines de déclinaisons du logo original de Smiley commencent ainsi à être réalisées[4].

En 2001, il entre dans un conflit juridique avec la chaine de supermarchés Wal Mart qui estime être propriétaire des droits de la marque figurative originale aux États-Unis[3]. Ce conflit ne porte ni sur les droits de la marque nominale ni sur les droits des icônes créées par Nicolas Loufrani[5]. Ce conflit est réglé en 2011 devant la cour de justice de Chicago et met fin à 10 ans de dispute aux États-Unis[6].

Afin de promouvoir la marque, il commence à réaliser des partenariats avec des designers tels qu'Ora-ïto[7] ou Jean-Charles de Castelbajac[8]. Smiley commence ainsi à apparaitre dans des boutiques prestigieuses telles que Colette à Paris, Selfridges à Londres, Henry Bendel à New York ou Stierblut à Munich[9].

Ces efforts ont conduit à une forte exposition du logo smiley et de ses variations avec l’arrivée de centaines de partenaires qui produisent sous licence aussi bien des vêtements et des accessoires de mode, que des parfums, peluches, de la papeterie scolaire, du textile de maison, des objets de décoration etc…[10]

En 2005, il crée l’association caritative The SmileyWorld Association (SWA)[11]. Il décide alors de commercialiser des produits éthiques en utilisant du coton organique dans les vêtements, en réalisant des produits issus du commerce équitable[12] ou en reversant une partie des bénéfices de l’entreprise à travers la SWA[13].

La société Smiley fait partie du classement du magazine License des 100 plus grandes marques sous licence selon le classement de licensemag.com[14] avec un chiffre d’affaires de 100 millions d’euros[15].

Notes et références[modifier | modifier le code]