Nicolas Le Floch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nicolas Le Floch (série télévisée) et Floc'h.
Nicolas Le Floch
Personnage de fiction apparaissant dans
Nicolas Le Floch.

Origine Bretagne, XVIIIe siècle
Sexe Masculin
Activité(s) Clerc de notaire, commissaire de police

Créé par Jean-François Parot
Interprété par Jérôme Robart

Nicolas Le Floch est le héros d'une série de romans policiers qui se déroulent principalement dans le Paris du XVIIIe siècle, écrits par Jean-François Parot et parus aux éditions Jean-Claude Lattès, puis chez 10/18.

Les romans sont traduits en anglais, espagnol, italien, japonais et russe[1]. Nicolas Le Floch a fait l'objet d'une adaptation en série télévisée diffusée sur France 2.

Les enquêtes de Nicolas Le Floch, commissaire au Châtelet[modifier | modifier le code]

Dans les dernières décennies avant la Révolution française, Nicolas Le Floch est un jeune et brillant commissaire au Châtelet. Sous les ordres du lieutenant général de police Sartine (puis Le Noir), droit et intègre, il évolue au cœur des intrigues de Cour sous les règnes respectifs de Louis XV et Louis XVI.

Biographie[modifier | modifier le code]

Nicolas Le Floch a été élevé en Bretagne, à Guérande, par le chanoine Le Floch. Il a fait des études à Vannes, chez les jésuites, puis est devenu clerc de notaire à Rennes. Lorsque le cycle des romans commence, en 1761, il est envoyé à Paris avec une lettre de recommandation de son parrain, le marquis de Ranreuil, pour M. de Sartine, chef des affaires secrètes de Louis XV et qui vient d'être nommé lieutenant général de police. Nicolas se met à son service et résout pour lui différentes énigmes criminelles, aidé par son adjoint, l'inspecteur Pierre Bourdeau. Les romans suivent son ascension sociale et ses amours dans les dernières décennies avant la Révolution.

Dans le premier volume, Nicolas apprend qu'il est le fils naturel du marquis de Ranreuil et donc le demi-frère de la fille du marquis, Isabelle, dont il était épris. Le roi le récompense du succès de son enquête à son service par un office de commissaire de police au Châtelet. C'est aussi au cours de cet épisode que Nicolas fait la connaissance de ceux qui le soutiennent et l'entourent dans sa vie parisienne : Aimé de Noblecourt, ancien procureur et amateur de mets raffinés, chez qui il loge ; le médecin Guillaume Semacgus, chirurgien de marine ; M. de La Borde, premier valet de chambre de Louis XV ; Charles-Henri Sanson, bourreau de Paris, chargé des autopsies; ainsi que les servantes, cuisinières expertes, Marion et Catherine. L'auteur des livres mêle ainsi personnages de fiction et personnages historiques.

À la mort de Louis XV, Sartine étant nommé secrétaire d'État à la Marine, Le Floch passe sous les ordres de M. Le Noir.

Au début de son séjour à Paris, Nicolas Le Floch a eu une liaison avec une jeune prostituée, La Satin (de son vrai nom Antoinette Godelet), il en a un fils Louis, qu'il reconnaît dans le 5e volume. C'est aussi dans ce volume qu'il rencontre Aimée d'Arranet, fille d'un lieutenant général des armées navales, et en tombe durablement amoureux.

Liste des romans[modifier | modifier le code]

La première édition est publiée chez Jean-Claude Lattès. La série paraît ensuite en format poche aux éditions 10/18 dans la collection Grands détectives.

1- L'Énigme des Blancs-Manteaux (2000)

1761. Nicolas Le Floch apprend le métier de policier sous la houlette du lieutenant général de police de Louis XV, chargé des affaires spéciales.


2- L'Homme au ventre de plomb (2000)

Le jeune commissaire de police, avec l'aide de son adjoint l'inspecteur Bourdeau, enquête sur un assassinat déguisé.


3- Le Fantôme de la rue Royale (2001)

1770. En plein Paris, un mouvement de foule fait des dizaines de morts, dont une jeune femme serrant en son poing une perle noire...


4- L'Affaire Nicolas Le Floch (2002)

La maîtresse de Nicolas est retrouvée morte, empoisonnée. Tous les indices semblent prouver la culpabilité du commissaire...


5- Le Crime de l'hôtel Saint-Florentin (2004)

Dans l’hôtel de M. de Saint-Florentin, ministre du nouveau roi Louis XVI, une femme de chambre a été égorgée dans d'étranges conditions...


6- Le Sang des farines (2005)

À Vienne, Nicolas déjoue les traquenards de la diplomatie autrichienne et les pièges d’un abbé de cour...


7- Le Cadavre anglais (2007)

En 1777, un mystérieux prisonnier meurt en tentant de s'évader de la prison de For-l'Évêque...


8- Le Noyé du grand canal (2009)

1778. Nicolas participe à un combat naval aux côtés du duc de Chartres, cousin du roi. À son retour, des crimes le lancent sur la piste d’un mystérieux assassin...


9- L'Honneur de Sartine (2010)

1780. Nicolas Le Floch est appelé à enquêter sur la mort suspecte d'un ancien contrôleur général de Marine..


10- L'Enquête russe (2012)

1782. Le comte de Rovski, ancien favori de l'impératrice russe, est retrouvé assassiné à Paris...


11- L'Année du volcan (2013)

Nicolas est chargé par la reine Marie Antoinette d'enquêter sur la mort violente d'un de ses proches, piétiné par un cheval...


12- La Pyramide de glace (2014)

En 1784, durant l'hiver du siècle, Nicolas enquête sur un complot de cour visant à compromettre la Couronne.

Adaptation télévisée[modifier | modifier le code]

Les romans ont fait l'objet d'une adaptation télévisée diffusée sur France 2 depuis 2008; avec Jérôme Robart, Mathias Mlekuz, François Caron ou encore Vincent Winterhalter et Claire Nebout. Certains épisodes (La Larme de Varsovie, Le Grand Veneur, Le Dîner de Gueux, Le Crime de la rue des Francs-Bourgeois) ne sont pas tirés de l’œuvre de Jean-François Parot, mais écrits par le scénariste Hugues Pagan.

Pour être au plus près des décors historiques, la série a été tournée à Paris, au Mans, en Île-de-France et, en mai et juin 2014, en Dordogne[2]. La bande originale est signée par le compositeur Stéphane Moucha.

  • Épisode 1 : L'Homme au ventre de plomb (2008) (1re diffusion le 28 octobre 2008) ;
  • Épisode 2 : L'Énigme des Blancs-Manteaux (2008) (1re diffusion le 4 novembre 2008) ;
  • Épisode 3 : Le Fantôme de la Rue Royale (2009) (1re diffusion le 23 octobre 2009) ;
  • Épisode 4 : L’Affaire Nicolas Le Floch (2009) (1re diffusion le 30 octobre 2009) ;
  • Épisode 5 : La Larme de Varsovie (2010)[3] (1re diffusion le 3 décembre 2010) ;
  • Épisode 6 : Le Grand Veneur (2010)[3] (1re diffusion le 10 décembre 2010) ;
  • Épisode 7 : Le Dîner de Gueux (2011)[4] (1re diffusion le 13 janvier 2012) ;
  • Épisode 8 : Le Crime de la rue des Francs-Bourgeois (2011)[4] (1re diffusion le 20 janvier 2012) ;
  • Épisode 9 : Le Crime de l’hôtel Saint-Florentin (2013)[5] (1re diffusion le 22 février 2013) ;
  • Épisode 10 : Le Sang des farines (2013) (1re diffusion le 1er mars 2013) ;
  • Épisode 11 : Le Cadavre anglais (2015)[6],[7] ;
  • Épisode 12 : Le Noyé du Grand Canal (2015)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Traductions de Nicolas Le Floch, sur jeanfrancoisparot.fr, consulté le 26 avril 2014
  2. « Nicolas Le Floch : tournage dans le Vieux-Mans », sur maville.com, Ouest-France,‎ 31 mars 2009
  3. a et b IMDB
  4. a et b « Des inédits de "Nicolas Le Floch" en tournage », sur allociné.com,‎ 4 avril 2011
  5. « La saison 5 de "Nicolas Le Floch" », sur allociné.com,‎ 2 octobre 2012
  6. Nicolas Le Floch aura une 6e saison, sur leparisien.fr, consulté le 21 juin 2013
  7. Nicolas Le Floch : deux jours de tournage dans les rues du vieux Mans, sur ouest-france.fr, consulté le 14 mai 2014

Liens externes[modifier | modifier le code]