Nicolas Heinsius

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nicolas Heinsius

Nicolaus Heinsius, (latinisation de Claes Hensius, en français Nicolas Hensius, (°20 juillet 1620 - †1681) fut un érudit et diplomate hollandais.

Fils de Daniel Heinsius et neveu de Jan Rutgersius, il naquit à Leyde et se livra aussi à l'étude des anciens. Il parcourut les principaux pays de l'Europe pour visiter les bibliothèques et consulter les manuscrits.

En 1650 la reine Christine de Suède l'attira auprès d'elle à Stockholm, et le chargea de faire des achats de livres et de manuscrits pour sa bibliothèque. Quatre ans après, les États généraux des Provinces-Unies le nommèrent leur résident auprès de cette princesse.

Il fut aussi chargé d'autres missions en Russie et auprès de divers États allemands.

Il a donné des éditions de:

Heinsius a en outre composé, comme son père, des poésies latines, principalement des élégies, qui furent remarquées par leur élégance.

Source[modifier | modifier le code]

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Nicolas Heinsius » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie,‎ 1878 (Wikisource)