Nicolas Eybalin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Éditions Nicolas Eybalin
Repères historiques
Création 2011
Fondateur(s) Nicolas Eybalin
Fiche d’identité
Siège social Paris
Drapeau de la France France
Spécialité(s) Livres d'histoire
Collection(s) Au vif de l'Histoire, l’Histoire en débat, l’Histoire est un roman
Titre(s) phare(s) La Protestation, L'Observatoire, Le jour où de Gaulle est parti
Langue(s) de
publication
Français
Site officiel [1]

Les éditions Nicolas Eybalin sont une maison d'édition française fondée en 2011 par Nicolas Eybalin.

Installées dans le 6e arrondissement de Paris, elles publient principalement des livres d'histoire. Elles éditent notamment Guy Konopnicki, Yves Belaubre, Patrice Lestrohan et Benoît Collombat.

Mai 2014 a vu la publication d'un recueil de nouvelles inspirées de Justes, Les Fronts clandestins, par un nouvel auteur : Paul Greveillac. Toujours en mai est également paru un essai sur l'affaire Ilan Halimi, par Me Antonowicz.

Politique éditoriale[modifier | modifier le code]

Les éditions Nicolas Eybalin se sont données pour mission de faciliter la transmission du savoir, de la connaissance et de la mémoire historiques. Un de ses objectifs est d'amener de nouveaux lecteurs vers l'Histoire et cela à travers trois stratégies : replacer l’Histoire au cœur des débats politiques et intellectuels et déchiffrer le présent à l’aide du passé ; traiter des questions historiographiques qui taraudent les hommes de notre temps et enfin, jouer sur l’ancienne et tenace complicité entre l’Histoire et le roman.

Les collections[modifier | modifier le code]

Trois collections existent à ce jour:

Au vif de l'Histoire

Les ouvrages publiés dans cette collection replacent l’Histoire au cœur des débats politiques et intellectuels.

Ont été publiés en 2012 Le jour où de Gaulle est parti- 27 avril 1969 de Guy Konopnicki, La Protestation - 23 août 1942 d'Yves Belaubre, L'Observatoire, l'affaire qui faillit emporter François Mitterrand - 16 octobre 1959 de Patrice Lestrohan.

Début 2013 sont publiés Un homme disparaît : l'affaire JPK - 15 décembre 1997 de Benoît Collombat et Mort d'un collabo - 13 mai 1943 de Gilles Antonowicz.

L'Histoire en débat

Les ouvrages publiés dans cette collection traitent de questions historiographiques qui "taraudent les hommes de notre temps".

L’Histoire est un roman

Les ouvrages de cette collection font de l’Histoire la toile de fond et la matière du roman.

Lien externe[modifier | modifier le code]