Nicolas Deschamps

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Deschamps.

Nicolas Deschamps

Description de l'image  defaut.svg.
Nationalité Flag of France.svg Français
Profession Prêtre
Essayiste
Enseignant

Nicolas Deschamps né le 12 décembre 1797 à Villefranche, Rhône et décédé le 29 mai 1873 à Aix-en-Provence était un prêtre jésuite français, professeur de lettres, prédicateur et polémiste de renom. Il est auteur d'un livre antimaçonnique sur les sociétés secrètes[1].

Thèses[modifier | modifier le code]

Il a dénoncé l'appartenance de Napoléon Bonaparte à la loge maçonnique des « Templiers » de Lyon[2]. Dans un livre coécrit avec Claudio Jannet[3], ils mettent en relief les caractères communs entre les principales hérésies et les doctrines maçonniques[4]. Il y décrit également la franc-maçonnerie inspiratrice et organisatrice de la Terreur, de la révolution de 1830 et de la révolution de 1848, la création de l'unité italienne, de l'unité allemande, de la révolution du 4 septembre (proclamation de la Troisième République) et de la Commune de Paris[5]. Ils postulent également que la maçonnerie poursuivait dans l'Empire austro-hongrois la destruction de la monarchie catholique des Habsbourgs[6].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Cours élémentaire de littérature, Avignon, 1860.
  • Les fleurs de Marie, Paris, 1863.
  • Les Sociétés secrètes et la société ou philosophie de l'histoire contemporaine, Avignon, 1874-1876, avec Claudio Jannet.
  • Le monopole universitaire destructeur de la religion et des lois, 1843

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • M.-F. James: Esotérisme, Occultisme, Franc-Maçonnerie et christianisme aux 19e et 20e siecles, Paris, 1981.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens et références externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Biographie de Nicolas Deschamps
  2. (en) E-Book: George Dillon, La guerre de l'antéchrist avec l'Église et la civilisation chrétienne, p. 70
  3. Les Sociétés secrètes et la société ou philosophie de l'histoire contemporaine, Avignon, 1874-1876.
  4. Paul Copin-Albancelli, La Guerre occulte. Les Sociétés secrètes contre les nations, Paris, Perrin et Cie, 1925, p.150
  5. Paul Copin-Albancelli, Le drame maçonnique. Le Pouvoir occulte contre la France, 1908, p.16
  6. Paul Copin-Albancelli, Le drame maçonnique. Le Pouvoir occulte contre la France, 1908, p.84