Nicolas Deschamps

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Deschamps.

Nicolas Deschamps

alt=Description de l'image defaut.svg.
Nationalité Flag of France.svg Français
Profession Prêtre
Essayiste
Enseignant

Nicolas Deschamps né le 12 décembre 1797 à Villefranche, Rhône et décédé le 29 mai 1873 à Aix-en-Provence était un prêtre jésuite français, professeur de lettres, prédicateur et polémiste de renom. Il est auteur d'un livre antimaçonnique sur les sociétés secrètes[1].

Thèses[modifier | modifier le code]

Il a dénoncé l'appartenance de Napoléon Bonaparte à la loge maçonnique des « Templiers » de Lyon[2]. Dans un livre coécrit avec Claudio Jannet[3], ils mettent en relief les caractères communs entre les principales hérésies et les doctrines maçonniques[4]. Il y décrit également la franc-maçonnerie inspiratrice et organisatrice de la Terreur, de la révolution de 1830 et de la révolution de 1848, la création de l'unité italienne, de l'unité allemande, de la révolution du 4 septembre (proclamation de la Troisième République) et de la Commune de Paris[5]. Ils postulent également que la maçonnerie poursuivait dans l'Empire austro-hongrois la destruction de la monarchie catholique des Habsbourgs[6].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Cours élémentaire de littérature, Avignon, 1860.
  • Les fleurs de Marie, Paris, 1863.
  • Les Sociétés secrètes et la société ou philosophie de l'histoire contemporaine, Avignon, 1874-1876, avec Claudio Jannet.
  • Le monopole universitaire destructeur de la religion et des lois, 1843

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • M.-F. James: Esotérisme, Occultisme, Franc-Maçonnerie et christianisme aux 19e et 20e siecles, Paris, 1981.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens et références externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Biographie de Nicolas Deschamps
  2. (en) E-Book: George Dillon, La guerre de l'antéchrist avec l'Église et la civilisation chrétienne, p. 70
  3. Les Sociétés secrètes et la société ou philosophie de l'histoire contemporaine, Avignon, 1874-1876.
  4. Paul Copin-Albancelli, La Guerre occulte. Les Sociétés secrètes contre les nations, Paris, Perrin et Cie, 1925, p.150
  5. Paul Copin-Albancelli, Le drame maçonnique. Le Pouvoir occulte contre la France, 1908, p.16
  6. Paul Copin-Albancelli, Le drame maçonnique. Le Pouvoir occulte contre la France, 1908, p.84