Nicolas Chambon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chambon.

Nicolas Chambon de Montaux (alias Joseph Chambon), né à Brévannes (Val-de-Marne), le 21 septembre 1748 et mort à Paris, le 2 novembre 1826, fut maire de Paris entre décembre 1792 et février 1793.

Biographie[modifier | modifier le code]

Avant la Révolution[modifier | modifier le code]

Médecin en chef de la Salpêtrière, premier médecin des armées, inspecteur des hôpitaux militaires, membre de la Société royale de médecine, auteur de nombreux ouvrages, Nicolas Chambon s'engage dans la politique en 1789.

Sous la Révolution[modifier | modifier le code]

En 1789, il est commissaire pour la proclamation des curés constitutionnels de Paris, administrateur des impositions et des finances de la ville en 1790, membre de la société des Jacobins. Médecin de Jacques Pierre Brissot, il est élu maire de Paris le 1er décembre 1792, succédant à Jérôme Pétion de Villeneuve. N'ayant accepté cette tâche qu'à contre-cœur, il est rapidement débordé par les évènements et accusé de modérantisme. Il donne sa démission le 4 février 1793 à la suite des protestations suscitées par l'interdiction de L'Ami des lois, pièce de Jean-Louis Laya, se retire à Blois et s'y fait oublier.

Œuvres[modifier | modifier le code]