Nicolas Bunge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bunge (homonymie).
Nicolas Bunge

Nicolas Kristianovitch Bunge (en russe : Николай Христианович Бунге), né le 23 novembre 1823 à Kiev, décédé le 15 juin 1895 à Tsarskoïe Selo.

Homme politique russe, économiste, académicien, il fut ministre des Finances du 6 mai 1881 au 31 décembre 1886, président du Conseil des ministres de 1887 à 1895.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sous le règne d'Alexandre III de Russie, Nicolas Bunge fut le principal architecte du capitalisme. Il fut un éminent économiste, un homme d'État et membre de l'Académie des Sciences de Saint-Pétersbourg. Il enseigna à l'université de Kiev dont il fut le doyen de 1859 à 1880, date à laquelle il fut appelé à Saint-Pétersbourg.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Nicolas Bunge fut adjoint du ministre des Finances, puis, le 6 mai 1881, il fut nommé à ce poste. En 1885, il fut nommé président du Conseil des ministres, position gouvernementale la plus élevée en Russie impériale.

Réformes entreprises par Nicolas Bunge[modifier | modifier le code]

Nicolas Bunge entrepris un certain nombre de réformes afin de moderniser l'économie russe. Il consolida le système bancaire de l'Empire et fonda la Banque foncière paysanne (1893) qui permit aux paysans russes d'acquérir des terres. Il introduisit d'importantes modifications en matière de droit fiscal qui contribuèrent à réduire le poids du fardeau fiscal pesant sur les paysans. La taxe fut abolie et remplacée par l'impôt sur la succession.

Nicolas Bunge fut favorable à une politique industrielle protectionniste. Il favorisa le développement du réseau ferroviaire russe et créa la première législation du travail russe, certaines lois visèrent à réglementer le travail en limitant les journées de travail des femmes et des enfants et l'interdiction du travail de nuit dans les industries textiles. Pour l'application de cette législation, il créa un groupe d'inspecteurs du travail.

Article connexe[modifier | modifier le code]