Nicolas Bernoulli (fils)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Famille Bernoulli.

Nicolas II Bernoulli

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Tableau de Johann Rudolf Huber (1723)
Université de Bâle

Naissance 6 février 1695
Groningue (Pays-Bas)
Décès 31 juillet 1726 (à 31 ans)
Saint-Pétersbourg (Russie)
Nationalité Drapeau de la Suisse Suisse
Champs mathématiques
Institutions Université de Bâle
Université de Padoue
Académie des sciences de Russie
Diplôme Université de Bâle

Nicolas II Bernoulli (Groningen 6 février 1695 - Saint-Pétersbourg 31 juillet 1726) est un mathématicien suisse. Nicolas Bernoulli avait pour frère Daniel Bernoulli, et avait en commun comme oncle Jacques Bernoulli et pour père Jean Bernoulli.

Biographie[modifier | modifier le code]

Nicolas a travaillé principalement sur ​​les courbes, les équations différentielles, et les probabilités. Il a également contribué à la dynamique des fluides. Il était un ami et contemporain de Leonhard Euler, qui a étudié avec le père de Nicolas.

Il était le frère ainé de Daniel Bernoulli, à qui il a également enseigné les mathématiques. Même très jeune, il avait appris plusieurs langues. Dès l'âge de 13 ans, il a étudié les mathématiques et le droit à l'Université de Bâle. En 1711, il a reçu sa maîtrise en philosophie; en 1715, il a obtenu un doctorat en droit. En 1716-1717, il était précepteur à Venise. De 1719, il avait la chaire de mathématiques à l'Université de Padoue, en tant que successeur de Giovanni Poleni. Il a été l'assistant de son père, entre autres domaines, dans la correspondance sur le conflit de priorité entre Isaac Newton et Leibniz, et aussi dans le conflit de priorité entre son père et le mathématicien anglais Brook Taylor.

En 1720, il a posé le problème des trajectoires orthogonales réciproques (en), qui a été conçu comme un défi lancé aux newtoniens anglais. De 1723, il a été professeur de droit à la Berner Oberen Schule. En 1725, avec son frère Daniel, avec qui il était en tournée en Italie et en France à cette époque, il a été invité par Pierre le Grand à l'Académie des sciences de Russie nouvellement fondée. Huit mois après sa nomination, il est tombé malade avec de la fièvre et est mort. Son poste a été occupé en 1727 par Leonhard Euler, qui avait été recommandé par les frères Bernoulli. Sa mort prématurée a mis fin à une carrière prometteuse.

Source[modifier | modifier le code]

  • Larousse encyclopédique en couleurs, France loisirs 1978

Liens externes[modifier | modifier le code]