Nicola Ghiuselev

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Nikola Ghuiselev

Naissance 17 août 1936
Pavlikeni (Bulgarie)
Décès 16 mai 2014 (à 77 ans)
Activité principale Artiste lyrique
Basse
Style Opéra
Site internet ghiuselev-opera.com

Nicolas (Nikola) Ghiuselev (en bulgare : Никола Гюзелев) est un chanteur bulgare d'opéra (basse) né le 17 août 1936 à Pavlikeni (Bulgarie) et mort le 16 mai 2014[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Premières années et études[modifier | modifier le code]

Nicolas Ghuiselev est né le 17 août 1936, à Pavlikeni (Bulgarie)[3].

Son père, Nikolai Ghiuselev, jardinier de profession, était un virtuose du violon. Autodidacte, il fabriquait lui-même ses instruments de musique. Sa mère, Elisaveta (Elisabeth), était couturière. Mais dans sa jeunesse elle participait à des troupes de théâtre amateur[réf. nécessaire].

Nicolas Ghuiselev commence à chanter dès son plus jeune âge. Son intérêt pour l'opéra se manifeste vers l'âge de 15 ans, après avoir entendu à la radio le monologue de Boris de l'opéra Boris Godounov de Moussorgski, interprété par Edmond Kossowski[réf. nécessaire].

En 1954, il termine ses études secondaires à Sofia. Quatre ans plus tard, il est diplômé de l'Académie Nationale des Beaux Arts avec spécialité « peinture »[4] (sa deuxième passion).

En 1955, il commence à étudier le chant lyrique sous la direction d'Ilia Iossifov (ténor). En 1960, c'est le baryton Christo Brambarov qui devient son professeur[4].

Pendant ses études universitaires, il est soliste de la Chorale académique Georgi Dimitrov ainsi que de l'Ensemble de chants et danses auprès du Ministère de l'Intérieur.

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1960 il est stagiaire, ensuite titulaire à l’Opéra national à Sofia, où il débute le 27 juin 1961, avec le rôle de Timur, dans l’opéra Turandot, de Giacomo Puccini[réf. nécessaire].

On peut considérer l'année 1965 comme l'année-clé de sa carrière internationale : tournée européenne (Allemagne, Pays-Bas, France), avec l'Opéra de Sofia, suivie par des représentations au Metropolitan Opera à New York (Ramphis dans Aida, de Verdi), le rôle de Philippe II dans Don Carlo ainsi que le rôle-titre de Boris Godounov)[réf. nécessaire].

En deux saisons au Metropolitan Opera, il chante Raimondo dans Lucia di Lammermoor, le Commandeur dans Don Giovanni et Colline dans La Bohème.

Une brillante carrière internationale s'ouvre devant Ghiuselev. Les scènes les plus prestigieuses du monde l'accueillent, parmi lesquelles : l'Opéra d'état de Berlin, La Scala de Milan, l'Opéra d’État de Vienne, l'Opéra de Monte-Carlo, l'Opéra Garnier à Paris, la Royal Opera House à Londres, Arènes de Vérone.[réf. nécessaire]

En 1973, à Téhéran, le destin croise son chemin avec celui de son idole, Edmond Kossowski[3]. Cette fois-ci, Ghuiselev joue le rôle de Boris Godounov et Kossowski, celui de Pimène.

Il est marié avec l’actrice Anna-Maria Ghuiseleva. Ils ont deux fils, les artistes peintres Chavdar Ghiuselev et Iassen Ghiuselev.

Rôles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Bulgarian opera great Nicola Ghiuselev dies aged 77 » sur globalpost.com le 16 mai 2014
  2. « Décès de la basse Nicola Ghiuselev » sur ResMusica, 16 mai 2014
  3. a et b (bg) « Nicola Ghiuselev », sur music.pop.bg (consulté le 3 avril 2010)
  4. a et b (en) Site officiel de Nicola Ghiuselev, sur ghiuselev-opera.com (consulté le 3 avril 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]