Nicolò Beregan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Nicolò Beregan (ou Berengani, Bergani) (né le 21 février 1627 à Vicence et mort le 17 décembre 1713 à Venise) fut un avocat, poète et librettiste d'opéra italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Nicolò Beregan fut l'un des plus célèbres avocats vénitiens, également fort réputé en tant qu'écrivain et philologue. Il vécut en exil de 1656 à 1660 à la suite d'une querelle avec un commerçant allemand. Il était en relations avec la cour impériale de Vienne et correspondait avec le duc Johann Friedrich von Braunschweig-Lüneburg, important chef de guerre et mécène allié à Venise.

Les livrets de Beregan, généralement écrits dans un style héroïque, furent mis en musique par quelques-uns des plus célèbres compositeurs de son temps et servirent également d'exemple à des librettistes plus jeunes tels que Pietro Pariati.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • L’Annibale in Capua (1661), mis en musique par Ziani
  • Il Tito (1666), mis en musique par Cesti
  • Genserico (1669), mis en musique par Cesti
  • L’Heraclio (1671), mis en musique par Ziani
  • L’Ottaviano Cesare Augusto (1682), mis en musique par Legrenzi
  • Giustino (1683), mis en musique par Legrenzi et Vivaldi

Liens externes[modifier | modifier le code]