Nicolás Ardito Barletta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nicolás Ardito Barletta
Fonctions
31e président de la République du Panama
11 octobre 198428 septembre 1985
(11 mois et 17 jours)
Vice-président Eric Arturo Delvalle
Prédécesseur Jorge Illueca
Successeur Eric Arturo Delvalle
Biographie
Nom de naissance Nicolás Ardito Barletta Vallarino
Date de naissance 21 août 1938 (76 ans)
Lieu de naissance Aguadulce (Panamá)
Nationalité panaméenne
Parti politique Parti révolutionnaire démocratique
Profession économiste

Nicolás Ardito Barletta
Présidents de la République du Panama

Nicolás Ardito Barletta Vallarino (né le 21 août 1938 à Aguadulce, Panamá) est un économiste et ancien président de la République du Panama du 11 octobre 1984 au 28 septembre 1985.

Au niveau international, il s'est distingué par son poste de vice-président de la Banque mondiale pour l'Amérique latine et les Caraïbes (1978-84) en tant que directeur du département des affaires économiques de l'OEA et l'Alliance pour le Progrès (1970-73) et a été l'initiateur et le fondateur de Banco Latinoamericano à l'exportation (BLADEX), organisation multilatérale des pays d'Amérique latine située au Panama.

Il a été ministre de la Planification et de la politique économique dans le gouvernement de Omar Torrijos. Il fut négociateur de la partie économique des traités du Canal de Panama et Président de la Commission nationale des banques. Il s'est présenté en tant que candidat du Parti révolutionnaire démocratique à l'élection présidentielle en mai 1984, qu'il remporta avec une mince avance de 1713 voix face à Arnulfo Arias Madrid, ce qui lui valut des accusations de fraude.

Assumant sa fonction de président de la République, il lança un projet de réformes économiques qui causa un certain malaise dans l'opinion publique et qui dû être modifié. En raison de ses divergences avec le général Manuel Antonio Noriega, qui était le commandant des Forces de défense dans le pays, et sa décision de créer une commission d'enquête sur l'assassinat d'Hugo Spadafora, il dût démissionner en 1985 et fut remplacé par son vice-président Eric Arturo Delvalle.

Après la dictature militaire, il a été choisi comme premier directeur de l'Autorité de la région inter-océanique Région (ARI), organisation dédiée à l'administration des domaines repris de l'ancienne Zone du Canal, entre 1994 et 1999.