Nicocréon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Nicodréon est un dynaste de Chypre de la fin du IVe siècle av. J.-C., allié de Ptolémée dans les guerres des diadoques.

Comme les autres roitelets de Chypre, il se soumit à Alexandre le Grand sans opposition, et lui rendit hommage à Tyr en -331 : il s'y distingua alors par la magnificence avec laquelle il offrit des représentations théâtrales. Après la mort d'Alexandre, il prit parti pour Ptolémée contre Antigone, et en -315, collabora activement avec les généraux lagides Séleucos et Ménélas pour réduite les cités chypriotes qui avaient épousé la cause opposée. Il reçut en échange de Ptolémée les territoires de Citium, Lapithos, Kyrénia, et Marion, ainsi que le commandement général de l'île. Mais les relations se dégradent après la paix de 311 av. J.-C. et Nicocréon entame des pourparlers diplomatiques avec Antigone le Borgne. Furieux, Ptolémée lui donne l'ordre de se suicider. Sa maison est encerclée et Nicocréon se donne la mort en 310 av. J.-C. Sa femme, Axiothée (épouse de Nicoclès), égorge alors ses deux filles, puis se donne la mort ainsi que ses beaux-frères et belles-sœurs.

Si l'on en croit Diogène Laërce (IX, 59), il aurait fait broyer vivant dans un mortier le philosophe Anaxarque, coupable d'une trop grande franchise à son encontre.