Nickel Ashmeade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nickel Ashmeade Portail athlétisme
Nickel Ashmeade Daegu 2011 (cropped).jpg
Nickel Ashmeade lors des Championnats du monde 2011
Informations
Disciplines 100 m, 200 m
Nationalité Drapeau : Jamaïque Jamaïcain
Naissance 7 avril 1990 (24 ans)
Lieu Ocho Rios
Taille 1,84 m
Poids 77 kg
Entraîneur Lance Brauman
Records
• 100 m : 9 s 90 (2013)
• 200 m : 19 s 85 (2012)
•Co-détenteur du record du monde du relais 4 x 200 m (2014)
Palmarès
Relais mondiaux 2 - -

Nickel Ashmeade (né le 7 avril 1990 à Ocho Rios) est un athlète jamaïcain spécialiste des épreuves de sprint.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 2007, à Ostrava, Nickel Ashmeade s'adjuge trois médailles lors des Championnats du monde jeunesse, compétition mettant aux prises les meilleurs athlètes de moins de dix-huit ans, se classant deuxième du 100 mètres, puis troisième du 200 mètres et du relais 4 × 100 mètres[1]. L'année suivante, le Jamaïcain remporte les médailles d'argent du 200 m et du 4 × 100 m à l'occasion des Championnats du monde juniors de Bydgoszcz, s'inclinant dans l'épreuve individuelle face au Français Christophe Lemaitre[2]. En 2009, il décroche le titre du 200 m lors des Jeux panaméricains juniors de Port-d'Espagne, et remporte par ailleurs son premier titre majeur en catégorie sénior à l'occasion des Championnats d'Amérique centrale et des Caraïbes de La Havane où il devance sur 200 m le Trinidadien Rondell Sorrillo. Il rejoint en 2010 le groupe d'entrainement de Lance Brauman à Clermont, en Floride, où il côtoie notamment le triple champion du monde Tyson Gay[3].

Le 7 mai 2011, Nickel Ashmeade descend pour la première fois de sa carrière sous les vingt secondes au 200 mètres en établissant le temps de 19 s 95 lors du meeting Jamaica International Invitational de Kingston. Auteur de la meilleure performance mondiale de l'année sur la distance, il améliore de quarante-cinq centièmes de secondes son record personnel établi en août 2009[4]. Une semaine plus tard, le Jamaïcain remporte le 100 mètres du meeting de Ponce en 10 s 05 (vent nul) devant l'Américain Justin Gatlin, abaissant de vingt-quatre centièmes de secondes son record personnel sur la distance[5]. Début à juin à Clermont, en Floride, le Jamaïcain descend pour la première fois de sa carrière sous les 10 secondes au 100 mètres en réalisant le temps de 9 s 96 (+ 1,1 m/s)[6], s'inclinant face à l'Américain Tyson Gay, auteur de la meilleure performance mondiale de l'année en 9 s 79[7]. Lors du mémorial Van Damme à Bruxelles, dernière étape de la Ligue de diamant, il bat son record personnel sur 200 m en terminant 3e en 19 s 91, derrière un Yohan Blake à plus de 6/10e devant lui et Walter Dix qui remporte la Ligue de diamant.

Le 2 juin 2012, lors de la Prefontaine Classic d'Eugene, Nickel Ashmeade améliore son record personnel sur 100 m avec un temps de 9 s 93 (+1,3 m/s), terminant en deuxième position derrière l'américain Justin Gatlin. Le 9 juin 2012, à l'occasion du meeting Adidas Grand Prix de New York, 6e étape de la ligue de diamant 2012, il finit 2e du 200 mètres en 19 s 94 (SB), vent quasi nul, derrière Churandy Martina (19 s 94 également et record national)[8]. Néanmoins, il ne parvient pas à se qualifier pour les Jeux olympiques en ne terminant que quatrième du 200 m des sélections olympiques jamaïcaines, fin juin à Kingston, derrière Yohan Blake, Usain Bolt et Warren Weir. Vainqueur du meeting Herculis de Monaco (20 s 02), et du British Grand Prix de Birmingham (20 s 12), il se classe deuxième du meeting de Zurich, derrière Usain Bolt, en portant son record personnel à 19 s 85. Il remporte la Ligue de diamant 2012[9]. Le 11 août 2013, il porte son record sur 100 m à 9 s 90 lors de la demi-finale des Championnats du monde à Moscou.

En mai 2014, il remporte la médaille d'or du relais 4 × 200 mètres lors des premiers relais mondiaux de l'IAAF, à Nassau aux Bahamas, en compagnie de Jermaine Brown, Warren Weir et Yohan Blake. L'équipe de Jamaïque, qui devance Saint-Christophe-et-Niévès et la France, établit un nouveau record du monde en min 18 s 63, améliorant de 5/100e la précédente meilleure marque mondiale détenue depuis 1983 par les États-Unis[10].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Date Compétition Lieu Résultat Épreuve Temps
2007 Championnats du monde jeunesse Ostrava 2e 100 m
3e 200 m
3e 4 × 100 m
2008 Championnats du monde juniors Bydgoszcz 2e 200 m
2e 4 × 100 m
2009 Champ. d'Am. centrale et des Caraïbes La Havane 1er 200 m
Championnats panaméricains juniors Port-d'Espagne 1er 200 m
3e 4 × 100 m
2011 Championnats du monde Daegu 5e 200 m
2012 Ligue de diamant 1er 200 m
2013 Championnats du monde Moscou 5e 100 m
4e 200 m
1er 4 × 100 m
2014 Relais mondiaux Nassau 1er 4 × 100 m 37 s 77
1er 4 × 200 m 1 min 18 s 63

Records[modifier | modifier le code]

Épreuve Performance Lieu Date
60 m 6 s 92 New York 30 janvier 2009
100 m 9 s 90 Moscou 11 août 2013
200 m 19 s 85 Zurich 30 août 2012

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Résultats des championnats du monde jeunesse 2007 », sur iaaf.org (consulté le 8 mai 2011)
  2. (en) « 2008 World Junior Championships - men's 200 m », sur iaaf.org (consulté le 8 mai 2011)
  3. (en) « Ashmeade joins New York 100m field - Samsung Diamond League », sur iaaf.org (consulté le 12 mai 2011)
  4. (en) Anthony Foster, « Jeter and Ashmeed impress in Kingston - IAAF World Challenge », sur iaaf.org,‎ 7 mai 2011 (consulté le 8 mai 2011)
  5. (fr) « Ashmeade en forme », sur lequipe.fr (consulté le 15 mai 2011)
  6. (en) Paul A. Reid, « Ashmeade joins Jamaicans to run below 10 secs », sur jamaicaobserver.com (consulté le 5 juin 2011)
  7. (en) « Gay, le plus rapide de l'année », sur radio-canada.ca (consulté le 4 juin 2011)
  8. (en) Men's 200m, www.diamondleague-oslo.com, consulté le 9 juin 2012
  9. (en) Bob Ramsak, « Bolt dashes 19.66, Aman defeats Rudisha in Zürich – 2012 Samsung Diamond League », sur iaaf.org,‎ 30 août 2012 (consulté le 3 septembre 2012)
  10. (en) Parker Morse, « Report: Men's 4x200m – Nassau 2014 WORLD RECORD », sur iaaf.org,‎ 25 mai 2014 (consulté le 25 mai 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :