Pièce de 5 cents de dollar américain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Nickel (pièce américaine))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nickel (homonymie).
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Cinq cents (pièce canadienne).
Nickel
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Valeur 0,05 USD
Masse g
Diamètre 21 21 mm
Épaisseur 1 95 mm
Tranche lisse
Composition 25 % nickel
75 % cuivre
Année d'émission 1866 - présent (sauf 1922, 1932 et 1933)
Numéro catalogue
Avers
Avers
Gravure Thomas Jefferson, Président des États-Unis
Graveur Jamie Franki
Année de la gravure 2006
Revers
Revers
Gravure Monticello, demeure de Thomas Jefferson
Graveur Felix Schlag
Année de la gravure 2006 (1938 révisée)

Le nickel est une pièce de monnaie des États-Unis dont la valeur est de cinq centièmes — 5/100 — de dollar américain ($1), soit 5 cents ou «  ». Ce terme d'usage est devenu le nom officiel de cette pièce pour l'United States Mint[1], qui est l'organisme émetteur dans ce format depuis 1866.

Elle est aujourd'hui composée de 75 % de cuivre et de 25 % de nickel. Les types Buffalo nickel et Jefferson nickel en sont deux versions notoires.

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant l'année 1866, cette pièce est appelée « half-dime » et est en argent métal. Entre celle de un cent et le dime, sont frappées différentes pièces divisionnaires d'une valeur de 5 cents, dont :

  • en 1792, la half « disme », prévue par le texte de loi intitulé Coinage Act of 1792 et gravée par Adam Eckfeldt (en) ; un lot de 1 500 pièces sorti d'un atelier privé situé à Philadelphie et fut remis à Thomas Jefferson qui les distribua à des personnalités ;
  • entre 1794 et 1804, le graveur Robert Scot conçoit le type allégorique Flowing Hair half-dime (tête [de femme] échevelée) puis le Draped Bust half-dime, petites pièces en argent pur à 89,24 % d'un poids de 1,35 g, portant au revers un aigle héraldique. La fabrication est ensuite suspendue à cause d'une fuite massive de l'argent métal vers les colonies espagnoles, dont les pièces titraient moins ;
  • en 1829, William Kneass (en) conçoit le Liberty Cap half-dime (liberté au bonnet), d'un format inférieur de 1 mm mais au même grammage, et il ajoute au revers la mention « 5 C. ».
  • en 1837, Christian Gobrecht élabore le type Liberty Seated half-dime (liberté assise), le titrage passe à 90 % d'argent et le poids à 1,34 g. La pièce reste inchangée jusqu'en 1853, puis la mention « half dime » apparaît au revers à la place de l'aigle héraldique.
  • en 1866, pour des raisons qui tiennent à la fois au renchérissement de l'argent métal et à la Guerre de Sécession, la US Mint demande à James B. Longacre de concevoir une pièce d'une format d'environ 20 mm, d'un poids de 5 g, et composée d'un mélange de cuivre (75 %) et de nickel (25 %). Le tirage est énorme puisque dès cette année-là, près de 15 millions de pièces sortent des ateliers. Le « Shield nickel » se présente, à l'avers, avec un bouclier héraldique ornementé, la date et la devise « in god we trust », et au revers, le chiffre « 5 » centré, entouré des mots « cents » et « United States of America ».
  • en 1883, Charles E. Barber (en) est chargé de reprendre l'ensemble de la gamme : la « Liberty Head nickel », présente à l'avers la tête de la Liberté et au revers un grand « V » signifiant cinq en chiffre romain.
  • en 1913, James Earle Fraser (sculptor) (en) conçoit la « Buffalo nickel » : à l'avers, la tête d'un Amérindien, au revers, un bison. Les millésimes 1922, 1932 et 1933 n'existent pas.
  • en 1938, Felix Schlag (en) conçoit la « Jefferson nickel », avec le buste de Thomas Jefferson à l'avers, et Monticello au revers. Entre 1942 et 1945, du fait de la guerre, le nickel, métal stratégique, est remplacé par un alliage de 35 % d'argent et 9 % de manganèse, la part de cuivre passant à 56 %. Ces pièces en billon, particulièrement recherchées par les numismates, ne sont cependant pas rares : plus de 800 millions de « nickels d'argent » sortirent des ateliers de Denver (D), San Francisco (S) et Philadelphie (P).
  • en 2006, Jamie Franki redessine totalement le design de l'avers et propose un nouveau portrait de Thomas Jefferson, le revers restant inchangé.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « The United States Mint Coin Specifications », Washington, United States Mint (consulté le 9 novembre 2009) : « Denomination:Cent; Nickel; Dime; Quarter Dollar.... (categories across the top of the specifications chart) »

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :