Nick Van Exel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nick Van Exel Portail du basket-ball
Nick Van Exel 2005.jpg
Nick Van Exel
Fiche d’identité
Nom complet Nickey Maxwell Van Exel
Nationalité États-Unis
Naissance (42 ans)
Kenosha, Wisconsin
Taille 1,85 m (6 1)
Poids 77 kg (169 lb)
Surnom Nick the Quick, Van Smack, Van Excellent
Situation en club
Numéro 9, 31, 37, 19
Poste Meneur
Carrière universitaire ou amateur
Cincinnati Bearcats
Draft NBA
Année 1993
Position 37e
Franchise Lakers de Los Angeles
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
1993-1994
1994-1995
1995-1996
1996-1997
1997-1998
1998-1999
1999-2000
2000-2001
2001-2002
2001-2002
2002-2003
2003-2004
2004-2005
2005-2006
Lakers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles
Nuggets de Denver
Nuggets de Denver
Nuggets de Denver
Nuggets de Denver
Mavericks de Dallas
Mavericks de Dallas
Warriors de Golden State
Trail Blazers de Portland
Spurs de San Antonio
13,6
16,9
14,9
15,3
13,8
16,5
16,1
17,7
21,4
13,2
12,5
12,6
11,1
5,5
Carrière d’entraîneur
2009-2010
2010-2012
Dep. 2013
Tigers de Texas Southern (Assis.)
Hawks d'Atlanta (Adj.)
Bucks de Milwaukee (Assis.)

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.

Nickey « Nick » Maxwell Van Exel (né le 27 novembre 1971 à Kenosha, Wisconsin) est un ancien joueur américain professionnel de basket-ball de la National Basketball Association. Van Exel, meneur de jeu gaucher d'1m85 était réputé pour son style de jeu spectaculaire et sa capacité à inscrire les tirs décisifs en fin de match. Il entame ensuite une carrière d'entraîneur, évoluant en tant qu'assistant au sein de différents clubs.

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

L'entraîneur Bob Huggins incorpore Van Exel dans l'équipe des Bearcats de l'université de Cincinnati graduellement, lui conférant un statut de titulaire lors des 20 dernières rencontres de la saison. Lors de ce laps de temps, Van Exel mène les Bearcats à un bilan de 18 victoires pour 2 défaites ponctué d'une apparition au Final Four NCAA.

Lors de son année senior, Van Exel est le meilleur Bearcat en termes de points (18,3 par match) et de passes décisives (4,5 par match). Il mène l'équipe au Elite Eight du tournoi NCAA. Il remporte la distinction All-America et est finaliste du Wooden Award en senior. En seulement deux saisons, il devient le recordman de l'histoire de Cincinnati au nombre de tirs à 3-points inscrits (147), tentés (411) et au pourcentage (35,8 %). Ces records ont été battus depuis.

Carrière NBA[modifier | modifier le code]

En 14 années en NBA, Van Exel joue successivement pour les Lakers de Los Angeles, les Nuggets de Denver, les Mavericks de Dallas, les Warriors de Golden State, les Trail Blazers de Portland, et les Spurs de San Antonio.

La carrière de Van Exel commence quand il est sélectionné par les Lakers de Los Angeles au second tour au 37e rang lors de la draft NBA 1993. Van Exel et Eddie Jones sont les pièces maîtresses dans la reconstruction des Lakers au début des années 1990. Mené par le jeu de Van Exel, les deux meneurs aident l'équipe à participer aux playoffs 1995 après que les Lakers les ont manqués pour la première fois en 1994. Il est membre du deuxième cinq des débutants, All-Rookie Team. Il inscrit lors de la cinquième manche de la confrontation face aux Spurs en playoffs le tir décisif pour la prolongation, puis le tir victorieux[1].

Lors de sa carrière avec les Lakers, Van Exel réalise 14,9 points par match et 7,3 passes décisives, finissant dans le Top 10 de la NBA dans ces deux catégories. Van Exel a des relations tendues avec certains de ses coéquipiers, dont le tout nouveau drafté de 1996 Derek Fisher, ainsi qu'avec Kobe Bryant et Shaquille O'Neal, qui rejoignent les Lakers en 1996, ce transfert est considéré comme la cause du conflit avec l'entraîneur Del Harris. Il est sélectionné au NBA All-Star Game 1998 en compagnie de trois de ses coéquipiers.

Le , après cinq saisons en tant que meneur de jeu titulaire, Van Exel est transféré aux Nuggets de Denver contre Tony Battie et les droits de draft de Tyronn Lue.

Jouant dans une équipe des Nuggets qui est l'une des pires équipes de la ligue à cette époque, Van Exel réalise alors ses moyennes statistiques les plus hautes. En quatre saisons, il signe des moyennes de 17,9 points et 8,3 passes décisives par match, dont 21,4 points en 27 matches lors de la saison NBA 2001-2002[2].

Le 21 février 2002, il est transféré par les Nuggets en compagnie de Raef LaFrentz, Avery Johnson et Tariq Abdul-Wahad aux Mavericks de Dallas contre Juwan Howard, Donnell Harvey, Tim Hardaway et un premier tour de la draft 2002.

À Dallas, Van Exel a un petit rôle, mais contribue à 3 points. Il réalise 15,5 points par match lors de la saison NBA 2002-2003 et près de 20 points lors des playoffs 2003[2].

Van Exel est transféré le 18 août 2003 aux Warriors de Golden State en compagnie de Evan Eschmeyer, Avery Johnson, Popeye Jones et Antoine Rigaudeau contre Antawn Jamison, Chris Mills, Danny Fortson et Jiri Welsch. Lors de la saison NBA 2003-2004, il joue seulement 39 rencontres, avec des moyennes de 12,6 points et 5,3 passes décisives[2].

Le 20 juillet 2004, il est de nouveau transféré par Golden State aux Trail Blazers de Portland en échange de Dale Davis et Dan Dickau. Avec les Blazers, il inscrit 11 points par match en 53 matches.

Portland évince Van Exel le 3 août 2005, et il signe alors avec les Spurs de San Antonio le 29 août. Après cette signature, Van Exel déclare que ce serait sa dernière saison en NBA. Les Spurs l'alignent lors de 65 rencontres durant la saison NBA 2005-2006. Il réalise ses plus faibles moyennes statistiques en carrière (5,5 points), (15 minutes)[2]. Lors des playoffs 2006, San Antonio est éliminé par les Mavericks de Dallas. Deux jours plus tard, le 24 mai 2006, ESPN annonce que Van Exel prend sa retraite.

Nick Van Exel est connu comme l'un des joueurs les plus décisifs de son époque, élevant considérablement son niveau de jeu lors des playoffs et transformant les tirs vainqueurs pour son équipe. Il se classe au 6e rang de l'histoire de la ligue au nombre de tirs à 3-points inscrits (1473) et au second rang de celle des Lakers (750).

Carrière d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Après avoir occupé un poste d'assistant en NCAA chez les Tigers de Texas Southern, il intègre en 2010 le staff des Hawks en tant qu'entraîneur-adjoint choisi par l'entraîneur Larry Drew avec le rôle d'aider les jeunes joueurs dans leur progression, notamment Jeff Teague et Jordan Crawford. Il reste au sein des Hawks jusqu'en 2012.

En 2013, il intègre l'effectif des Bucks de Milwaukee dans un poste d'entraîneur assistant[3].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

En décembre 2010, son fils Nickey avoue le meurtre d'un de ses amis[4]. * Âgé de 22 ans, il est condamné à 60 ans de prison.

Anecdotes[modifier | modifier le code]

  • Lors de sa période avec les Lakers de Los Angeles, Van Exel était désigné par le surnom « Nick the Quick. »
  • Sa technique de lancer-franc était peu orthodoxe par le fait qu'il avait un pied derrière la ligne. Il développa ce style après son passage aux Lakers car il sentait qu'il tirait mieux quand il n'était pas sur la ligne. Sa réussite aux lancers-francs en carrière est de 79,6 %.
  • Il avait différents surnoms outre "Nick the Quick", "Van Smack" et Nick "Van Excellent". Au lycée, son surnom était "Pearl"
  • On a pu découvrir sa maison lors de la première saison de l'émission MTV Cribs sur MTV.
  • Il a une cicatrice sur son sourcil droit à la suite d'un accident de la circulation lorsqu'il était adolescent.
  • Il portait le numéro 31 quand il jouait à l'université à Cincinnati, le numéro 9 avec les Lakers de Los Angeles, le numéro 37 avec les Warriors de Golden State, le numéro 19 avec les Trail Blazers de Portland et le numéro 31 avec les Nuggets de Denver, les Mavericks de Dallas et les Spurs de San Antonio.
  • Dans la chanson Crazy in Love de Beyoncé et Jay-Z, Van Exel est mentionné par Jay-Z: "Soprano the roc handle like Van Exel".

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]