Nick Tosches

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Nick Tosches

Activités Romancier, romancier, poète, biographe, journaliste
Naissance 1949
Newark, New Jersey, Drapeau des États-Unis États-Unis
Langue d'écriture Anglais américain
Genres Roman policier, poésie, biographie

Nick Tosches, né en 1949, est un écrivain, romancier, poète, biographe et journaliste rock américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en 1949 à Newark (New Jersey), d'un père italo-albanais et d'une mère irlandaise, Nick Tosches a grandi à New York.

Après divers petits boulots, il publie ses premiers papiers dans les magazines de rock Creem et Fusion.

Son premier ouvrage, Hellfire, une biographie de Jerry Lee Lewis publiée en 1982, le place d'emblée au rang des écrivains majeurs de la scène musicale. Les biographies qu'il écrit par la suite retracent les itinéraires de Dean Martin, Michele Sindona, Sonny Liston, Emmett Miller (un des derniers chanteurs de minstrel show) et Arnold Rothstein.

Nick Tosches a également publié un recueil de poésie, Chaldea, et quatre romans : La religion des ratés, Trinités, La main de Dante et Le roi des Juifs en 2005. Ses textes ont en outre été publiés dans les revues Vanity Fair et Esquire.

Ses écrits ont été regroupés dans un recueil : The Nick Tosches Reader.

En 2009, Nick Tosches publie Never Trust A Loving God en collaboration avec son ami et peintre Thierry Alonso Gravleur.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Œuvres traduites en français[modifier | modifier le code]

  • Héros oubliés du rock'n'roll : les années sauvages du rock avant Elvis, traduit de l'anglais par Jean-Marc Mandosio, Paris, éditions Allia, 2000.
  • Country : les racines tordues du rock'n'roll, traduit de l'anglais par Julia Dorner, Allia, 2000 et 2005
  • Confessions d'un chasseur d'opium, traduit de l'anglais par Jean-Marc Mandosio, Paris, Allia, 2001.
  • Dino : la belle vie dans la sale industrie du rêve, traduit de l'anglais par Jean Esch, Rivages, 2001.
    Biographie de l'acteur Dean Martin.
  • Hellfire, traduit de l'anglais par Jean-Marc Mandosio, Paris, Allia, 2001.
  • Blackface, éditions Allia, 2003.
  • La religion des ratés, Gallimard, 1996.
  • Trinités, Gallimard, 1996.
  • Night train, Rivages, 2006.
  • La main de Dante, Albin Michel, 2002.
  • Le roi des Juifs, Albin Michel, 2006.
Biographie du gangster Arnold Rothstein

Œuvres en anglais[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]