Nick Carter (détective)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nick Carter
Activité(s) détective privé

Créé par John R. Coryell
Frederick van Rensselaer Dey
Première apparition 1886
Éditeur(s) Street & Smith

Nick Carter est un détective privé de fiction qui est apparu pour la première fois dans des magazines à la fin du XIXe siècle.

Littérature[modifier | modifier le code]

Le personnage de Nick Carter apparaît en septembre 1886 dans une nouvelle de John R. Coryell intitulée The Old Detective's Pupil; or, The Mysterious Crime of Madison Square. Ce premier auteur écrivant sous d'autres pseudonymes, il abandonne le personnage qui est repris par Frederick van Rensselaer Dey qui écrit une nouvelle par semaine pendant 17 ans[1].

En 1915, Nick Carter Weekly cesse d'être publié. Dans les années 1930, face au succès de The Shadow et de Doc Savage, Street & Smith relance Nick Carter dans un magazine pulp, qui est publié de 1933 à 1936. En 1939 sort un film de Jacques Tourneur portant le titre Nick Carter, Master Detective. Des romans utilisant ce personnage pendant les années 1950, époque à laquelle existe aussi un feuilleton radiophonique, Nick Carter, Master Detective.

En raison de la vogue dans les années 1960 du personnage de James Bond, le personnage devient un espion à partir de 1964. Plusieurs écrivains, dont Michael Avallone et Michael Collins, signent du nom maison Nick Carter les aventures du héros homonyme.

Films[modifier | modifier le code]

France[modifier | modifier le code]

En 1908 la Société Française des Films Éclair engage Victorin Jasset pour créer un feuilleton basé sur les histoires de Nick Carter. Nick Carter, le roi des détectives, avec Pierre Bressol dans le rôle titre, est produit en six épisodes fin 1908 et obtient un grand succès. Suivront d'autres films en 1909 et 1912.

Dans les années 1960, Eddie Constantine joue ce personnage dans Nick Carter va tout casser (1964) et Nick Carter et le trèfle rouge (1965).

Hollywood[modifier | modifier le code]

Walter Pidgeon a joué ce personnage dans une trilogie produite par Metro-Goldwyn-Mayer :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Deborah Elliott-Upton, « In the Nick of Time », sur Criminal Brief,‎ 2008 (consulté le 1er mai 2013)