Niccolò di Pietro Gerini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Di Pietro.
La Crocefissione à la salle capitulaire de l'église Santa Felicita, Florence.
La signature de Niccolò Gerini, Crocefissione.

Niccolò di Pietro Gerini (v. 1368 - Florence, v. 1415) est un peintre important de l'école florentine fortement imprégné du style de Giotto, dans la tradition d'Andrea Orcagna et de Taddeo Gaddi.

De ses œuvres connues, on note la décoration de la sacristie de la basilique Santa Croce à Florence avec des Scènes de la vie de Christ (1380 environ), pendant qu'en 1386, il peint les fresques de la loggia del Bigallo.

Entre 1391 et 1392, il travaille à Prato où il peint les fresques du Palazzo Datini[1] et celles de la salle capitulaire de la Cappella Migliorati de l'église de San Francesco avec son fils Lorenzo et avec Agnolo Gaddi et son élève Lorenzo di Niccolò di Martino. Ensuite il peint les fresques de la salle capitulaire de l'église San Francesco de Pise.

En 1397, il peint le Battesimo dei Santi Pietro e Paolo maintenant à la National Gallery de Londres.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Beaucoup de ses œuvres qui ont couvert bon nombre d'églises de Florence et de la région n'ont été retrouvées qu'au XXe siècle.

  • Le Retable de San Pier Maggiore Le Couronnement de la Vierge entourée de saints en adoration, (panneau central 206 x 114 cm), de 1370-1371 à la National Gallery de Londres, attribué à Jacopo di Cione est probablement un travail à trois mains avec Niccolo di Pietro Gerini. Il fut démembré au XVIIIe siècle[2].
  • Scènes de la vie de Christ (1380 env.), basilique Santa Croce, Florence.
  • Fresques du palais Datini, Prato
  • Fresques de la salle capitulaire de la Cappella Migliorati, église de San Francesco, Prato
  • Fresques de la salle capitulaire, église de San Francesco, Pise
  • Fresques de la Loggia del Bigallo (1386), Florence.
  • La Crucifixion avec la Vierge Marie et Saint Jean, Musée de l'Ermitage, St Petersbourg[3]
  • Battesimo dei Santi Pietro e Paolo (1397), National Gallery, Londres.
  • Crocefissione à la salle capitulaire de l'église Santa Felicita, Florence.
  • Vierge à l'enfant, anges musiciens et le donateur Vulciano Belgarzone de Zara, 1394, Gallerie dell'Accademia de Venise[4]
  • Vergine col Bambino in trono e sei santi (1395-1400), Palazzo dell'arte della seta (ou Bernardo Daddi ?)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Page sur les fresques
  2. Erika Langmuir, National Gallery : Le Guide, Flammarion,‎ 1997 (ISBN 2-08-012451-X), p. 53
  3. Mikhaïl Piotrovski, Ermitage, P-2 ART PUBLISHERS,‎ v.2001, p. 83
  4. Giovanna Nepi Sciré, La Peinture dans les Musées de Venise, Editions Place des Victoires,‎ 2008 (ISBN 978-2-8099-0019-4), p. 33

Liens externes[modifier | modifier le code]