Nicaise Le Febvre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Febvre.

Nicaise Le Febvre (parfois prénommé Nicolas) est un pharmacien français, né vers 1610 à Sedan et mort en 1669 à Londres.

Originaire d'une famille protestante de Normandie réfugiée à Sedan pour fuir la répression religieuse, Le Febvre fait ses études à l'Académie protestante de la ville avant de devenir apprenti dans l'officine d'apothicaire de son père. Après être devenu maître apothicaire, il vient à Paris et travaille sous la tutelle de Samuel Du Clos, médecin ordinaire du roi.

C'est Antoine Vallot, devenu surintendant du Jardin royal et ayant assisté à une leçon de chimie donnée par Le Febvre, qui lui offre la chaire de chimie au Jardin du roi laissée vacante par le départ de William Davisson.

En 1660, il fait paraître un Traité de la Chymie qui est principalement une compilation des connaissances de son temps et dont le but est de promouvoir un renouveau de la pharmacie. Le roi Charles II d'Angleterre l'appelle alors auprès de lui pour devenir le pharmacien de la cour. Le Febvre accepte d'autant plus facilement cette invitation qu'il craint que sa religion ne soit source de désagréments. En 1663, il est fait membre de la Royal Society. Il fait paraître en 1665, son Discours sur le grand cordial de Sr Walter Rawleigh.