Niéna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Niéna
Administration
Pays Drapeau du Mali Mali
Région Sikasso
Cercle Sikasso
Maire Sina Mamourou Diallo (Adéma-Pasj)
élu(e) en 2009[1]
Démographie
Population 32 265 hab. (2009)
Population précédent recensement 29 004 hab. (1998)
Taux de croissance annuel moyen 1 %
Géographie
Coordonnées 11° 26′ 00″ N 6° 21′ 00″ O / 11.433333, -6.3511° 26′ 00″ Nord 6° 21′ 00″ Ouest / 11.433333, -6.35  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Mali

Voir la carte administrative du Mali
City locator 14.svg
Niéna

Géolocalisation sur la carte : Mali

Voir la carte topographique du Mali
City locator 14.svg
Niéna

Niéna est une commune rurale du Mali, située dans le cercle et la région de Sikasso, à 133 km de Bougouni et à 78 km de Sikasso, sur la route nationale 7, reliant Bamako à Sikasso et la Côte d’Ivoire.

À l'origine, la région de Niéna était habitée par des Bambaras. Au XVIe siècle, des Peuls, peuple d'éleveurs originaires d'Éthiopie et installés au centre Est du Mali, s'aventurent vers le Sud et découvrent cette région. L'un d'eux se nomme Boubou Diallo. Venu de l'Est avec son troupeau, il épouse une femme Bambara et s'installe à N'djila, à une dizaine de kilomètres du site actuel de Niéna. Il est le premier Diallo au Ganadougou, le premier ancêtre. Boubou a eu trois fils : Ouaténi Diallo de N'djila, Mamourou de Blendio et Lamini de Tiala. Dans la suite de la lignée, Ouaténi Diallo de N'djila a eu un fils nommé Ouéfa Diallo que s'est installé sur des terres nouvelles, riches et fertiles, et y a fondé le village d'Aniéna devenu ultérieurement Niéna. Par Aniéna les villageois signifiaient qu'ils avaient reussi à trouver un lieu beau et bon.

Boubou Diallo est aujourd'hui appelé " Tchekoroba ", c'est-à-dire, " L'ancien ", car son prénom ne doit pas être prononcé, étant considéré comme divin, sacré. C'est par débrouillardise et audace que les Diallo se sont imposés comme chefs du village face aux habitants bambaras, présents dans la région depuis longtemps. Aujourd'hui encore, cette famille domine par le nombre de gens qui portent ce nom et leur position hiérarchique. L'actuel chef du village de Niéna s'appelle Bakoulemi DIALLO.

Par la suite, l'histoire de Niéna se fera au gré des évènements survenus dans le pays. La région connaîtra ses premières conversions à l'islam au XVIIe siècle et sera française pendant toute la durée du colonialisme (1898-1960). Le village a connu très peu de conflits internes, le coin étant tranquille et serein.

Quelques dates :

  • 1er mai 1898 : prise de Sikasso par les Français (Sikasso est une grande ville du Mali située à environ 70 kilomètres de Niéna).
  • Octobre 1944 : ouverture de la première école à Niéna.
  • 1945 : ouverture d'un centre de santé.
  • 1963 : goudronnage de la RN 7, route reliant Bamako à Abidjan. En découla alors une intensification des échanges permettant ainsi à Niéna, que cette route traverse, de se développer.
  • 1998 : programme de décentralisation qui permet à Niéna de devenir chef-lieu d'une commune composée de 32 villages.
  • 1999 : premières élections municipales

Le village de Niéna a été fondé au XVIe siècle par des Peuls, dans une région où vivaient aussi des Bambaras. La commune rurale de Niéna, créée en 1998, regroupe 44 villages et compte 29 788 habitants.

Politique[modifier | modifier le code]

Année Maire élu Parti politique
2004 Abou Diallo
2009 Sina Mamourou Diallo Adéma-Pasj

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Informations sur les élus », sur Ministère de l’Administration territoriale et des Collectivités locales,‎ 12 août 2009 (consulté le 18 mars 2010)

Lien externe[modifier | modifier le code]