Newgrange

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Newgrange
Le tumulus de Newgrange
Le tumulus de Newgrange
Localisation
Pays Drapeau de l'Irlande Irlande
Coordonnées 53° 41′ 40″ N 6° 28′ 30″ O / 53.694369, -6.47503153° 41′ 40″ Nord 6° 28′ 30″ Ouest / 53.694369, -6.475031  

Géolocalisation sur la carte : Irlande

(Voir situation sur carte : Irlande)
Newgrange
Newgrange
Entrée du monument, en 1905
Gravures à l'entrée du monument

Newgrange est l’un des plus célèbres sites archéologiques d'Irlande, situé dans le Comté de Meath, au nord de Dublin. C’est un tumulus de 85 mètres de diamètre à l’intérieur duquel on atteint la chambre funéraire par un long passage couvert. Il fait partie de tout un ensemble de sites préhistoriques appelé Brú na Bóinne.

Histoire et description[modifier | modifier le code]

Il a été construit autour de 3200 avant J.-C., soit près de 600 ans avant la grande pyramide de Gizeh en Égypte et près de 1 000 ans avant Stonehenge en Angleterre.

Le site consiste en un gros tumulus circulaire au centre duquel se trouve une chambre mortuaire à laquelle on accède par un très long couloir couvert. Le mur extérieur du tumulus est flanqué de pierres monumentales sur lesquelles il est possible d'observer des dessins en spirale et quelques triskell. Chaque année (selon l'observation de sir Norman Lockyer en 1909), le jour du solstice d’hiver (le 21 décembre), à 9 h 17 du matin le soleil pénètre directement dans la chambre centrale pendant à peu près 15 minutes. La précision dans l'orientation de l'édifice est donc spectaculaire.

Pendant les années 1960, Alexander Thom fit des recherches approfondies sur ces mégalithes et publia un livre : Megalithic sites in Britain [1]. Il y explique sa théorie selon laquelle, statistiques à l’appui, beaucoup de monuments en Grande-Bretagne sont orientés de manière à pouvoir être utilisés comme calendriers.

Le site a gagné son nom actuel lorsque les terres sur lesquelles se trouvent le tumulus ont été données à un grand propriétaire, qui se servit de cette parcelle pour installer une grange. Il a été restauré entre 1962 et 1975. La construction d'un parking et d'un accueil pour les visiteurs, le tout à une distance raisonnable et desservi par navette, a permis au site de conserver son cadre naturel.

Sur les autres projets Wikimedia :

Références bibliographiques[modifier | modifier le code]

  1. (en) Thom, Alexander. Megalithic Sites in Britain. Oxford : OUP, 1967

Liens externes[modifier | modifier le code]