New York Masala

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

New York Masala

Titre original Kal Ho Naa Ho (कल हो ना हो)
Réalisation Nikhil Advani
Scénario Karan Johar
Acteurs principaux
Sociétés de production Dharma Productions
Pays d’origine Inde
Genre drame romantique
Sortie 2003
Durée 184 min

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

New York Masala ou Kal Ho Naa Ho en hindî (कल हो ना हो) est un film indien réalisé par Nikhil Advani et sorti en 2003 en Inde. Tourné à New York, la distribution est composée de Preity Zinta, Shahrukh Khan, Jaya Bachchan et de Saif Ali Khan. Le film a été produit et coécrit par le réalisateur Karan Johar, connu pour avoir réalisé des succès comme Kuch Kuch Hota Hai (1998) et La Famille indienne (2001). Il a valu à l'actrice principale, Preity Zinta, le Filmfare Award de la meilleure actrice en 2004.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Pour Naina Catherine Kapur (Preity Zinta), jeune immigrante indienne vivant à New York, la vie n’est pas très gaie et ne l’a d’ailleurs jamais été, depuis la mort de son père. Entre les chamailleries constantes à l’intérieur de sa famille, originaire du Punjab et à moitié catholique, les attentions que nécessitent son petit frère et sa petite sœur, les sautes d’humeur de sa grand-mère et les ennuis financiers de sa mère (Jaya Bachchan) qu’elle tente d’aider comme elle peut, la jeune fille n’a pas de temps pour elle. Elle ne sort jamais et n’a pas l’occasion de se faire plaisir. Naina a presque 24 ans, c'est une jeune fille très sérieuse et elle est assez ennuyeuse. Elle a pour seuls amis Sweetu, la copine boulotte qui cherche désespérément le prince charmant et Rohit (Saif Ali Khan), le célibataire invétéré qui drague toutes celles qu'il rencontre. C’est alors qu’un jeune homme, Aman Mathur (Shahrukh Khan), vient s’installer dans le voisinage, ce qui fait l’effet d’un coup de vent venu du large. Il aide les gens à résoudre leurs problèmes et à faire face à leur existence déracinée et tous lui en sont reconnaissants. Il tente aussi d’aider Naina, mais la jeune fille s’irrite de ce qu’elle considère comme une intrusion dans sa vie privée…

Fiche technique et artistique[modifier | modifier le code]

Drapeau de l'Inde Inde : 28 novembre 2003
Drapeau de la France France : 27 avril 2005
  • Format : Couleurs - 2.35 : 1 - 35 mm
  • Genre : drame romantique
  • Durée : 186 minutes

Distribution[modifier | modifier le code]

Musique[modifier | modifier le code]

Le cd de la bande originale sort le 27 septembre 2003 sous le label Sony Music ; elle rencontre un vif succès populaire[1] et remporte de nombreuses récompenses lors des cérémonies de prix indiennes.

Outre la reprise en hindî de Oh Pretty Woman de Roy Orbison par Shankar Mahadevan et la reprise de la chanson Chale Chalo du film Lagaan dans un tout autre contexte, cinq autres scènes chantées originales composées par Shankar Mahadevan, Loy Mendonsa et Ehsaan Noorani et écrite par Javed Akhtar rythment le film :

Récompenses[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Kal Ho Naa Ho est la troisième collaboration entre Shahrukh Khan et Karan Johar. Ils travaillèrent ensemble pour Kuch Kuch Hota Hai et Kabhi Khushi Kabhie Gham. Mais cette fois-ci Karan Johar céda sa place de réalisateur à Nikhil Advani qui était metteur en scène associé sur les deux précédents films.
  • Karan Johar écrivit le script en pensant à Kareena Kapoor mais elle fut remplacée par Preity Zinta car elle demanda un cachet trop élevé.
  • À la question : « Quel est le message du film en prenant en considération son titre très philosophique ? », le réalisateur Nikhil Advani répond : « Le film a plusieurs niveaux. Ce que le film essaye de dire, c’est qu’il vous faut arrêter de planifier et d'attendre que de grands projets se matérialisent. La vie se passe entre les projets que vous faites. Si vous ne vivez que pour une seule chose, vous manquerez tous les autres petits détails qui pourraient vous rendre heureux. C’est là que le personnage de Shahrukh Khan entre en jeu. Il fait comprendre ceci à toutes les personnes qui l’entourent. »

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]