New Technology Network

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

NTN CorporationNTN株式会社

Description de cette image, également commentée ci-après

Logo de New Technology Network

Création mars 1918
Action TSE : 6472
Siège social Drapeau du Japon Osaka (Japon)
Direction

Yasunobu Suzuki

Tatsuo Kondo
Produits roulements, joints de transmissions
Effectif 18 600 dans le monde
Site web Europe : NTN-SNR
Japon : (en) www.ntn.co.jp
Chiffre d’affaires 452.7 Yen (2009) [1]

NTN est l'abréviation de New Technology Network et est l'un des principaux fabricants japonais de roulements et de joints de transmissions sous les marques NTN, BOWER et BCA.

Elle possède 29 usines (Japon, États-Unis, Canada, Taïwan, Allemagne, France, Chine, Australie, Thaïlande) ainsi que 4 centres de Recherche et développement (Japon, États-Unis, Allemagne, France).

Histoire[modifier | modifier le code]

  • 1918 : C'est chez Nishizono Ironworks que les fondateurs de NTN ont entamé leurs recherches et la fabrication des premiers roulements à billes.
  • 1923 : Nishizono Ironworks et Tomoe Trading Co. unissent leurs efforts pour fabriquer des roulements qu'ils vendent sous la marque NTN. Les trois lettres du nom de notre société reprennent les initiales des membres fondateurs : N pour Noboru Niwa, le premier investisseur, T pour Tomoe Trading Co., la société chargée de la distribution, dirigée par M. Niwa, et N pour Jiro Nishizono, fondateur et ingénieur de génie.
  • 1939 : Construction de l'usine Kuwana.
  • 1960 : Ouverture de l'usine Iwata Works.
  • 1961 : Ouverture de NTN Wälzlager (Europa) GmbH en Allemagne de l'Ouest. NTN acquiert la technologie INA des roulements à aiguilles.
  • 1963 : Ouverture de NTN Bearing Corp. of America.
  • 1963 : Pour diversifier ses activités et ne pas se limiter aux seuls roulements, NTN recherche des potentiels de coopération technique à l'ouest. En 1963, NTN conclut avec Hardy Spicer Ltd. U.K. un contrat de licence technologique portant sur des joints de transmission CVJ de type Birfield.
  • 1964 : Ouverture de NTN France S.A. et de NTN Bearings (UK) Ltd.
  • 1968 : Ouverture de NTN Bearing Corp. of Canada.
  • 1971 : Ouverture de American NTN Bearing Mfg. Corp, NTN Trading-Hong Kong Ltd, Toyo Bearing Okayama Co.Ltd, et NTN Kugellagerfabrik (Deutschland) GmbH.
  • 1973 : Ouverture de NTN Bearing Mfg. (Canada) Ltd (fusion avec NTN Bearing Corp. Of Canada Ltd. en 1980).
  • 1975 : Ouverture de NTN Elgin Corp. (U.S.A.) (fusion avec American NTN Bearing Mfg. Corp. en 1985).
  • 1982 : Construction de l'usine de fabrication des joints de transmission CVJ au sein de Toyo Bearing Okayama Co.Ltd.
  • 1983 : Fusion avec Toyo Bearing Iwata Co., Ltd. et Toyo Bearing Okayama Co., Ltd.
  • 1984 : Ouverture de Toyo Bearing Nagano Co., Ltd.
  • 1985 : Ouverture de NTN-Bower Corp., société en participation avec Federal Mogul Corporation (É.-U.).
  • 1986 : Construction de la première usine du Japon dédiée à la fabrication de roulements aéronautiques (dans l'usine de Kuwana).
  • 1987 : NTN-Bower Corp. devient une filiale détenue à 100 %.
  • 1988 : Ouverture de Unidrive Pty. Ltd., une coentreprise pour la fabrication de joints de transmission CVJ en Australie.
  • 1990 : Fondation de NTN USA Corp. qui devient le siège social du groupe aux États-Unis.
  • 1989 : Fusion avec Toyo Bearing Nagano Co., Ltd.
  • 1996 : Acquisition de la division Roulements à billes de la firme américaine Federal-Mogul Corporation (É.-U.), et ouverture de NTN-BCA Corp.
  • 1997 : Ouverture de NTN do Brazil Ltda.
  • 1998 : Ouverture de NTN Manufacturing (Thaïlande) Co., Ltd. Ouverture de NTN Transmission Europe pour la production de joints de transmission CVJ, sur la base d'un contrat de partenariat avec Renault (France).
  • 2002 : Dans le cadre de coentreprises, ouvertures en Chine de SHANGHAI NTN CORPORATION (ensembles pour joints de transmission CVJ ), NTN-NIDEC (paliers fluides dynamiques) et GUANGZHOU NTN-YULON DRIVETRAIN CO., LTD. (joints de transmission CVJ).

Notes et références[modifier | modifier le code]