Nouveaux Romantiques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis New Romantic)
Aller à : navigation, rechercher

Les Nouveaux Romantiques, New Romantics ou New Romanticism en anglais, sont un courant musical et vestimentaire associé à la New wave qui fut créé en Angleterre à la fin des années 1970. Le mouvement est issu de la scène punk et glam rock. Le terme est apparu sous la plume de Richard James Burgess, producteur du groupe Spandau Ballet.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le phénomène fut similaire au glam rock des années 1970, en ce sens que les membres de groupes associés au genre « Nouveaux Romantiques » portaient des vêtements efféminés et des maquillages ostentatoires. David Bowie était une référence évidente, notamment pour sa chanson Fashion, ainsi que Brian Eno et Roxy Music.

Malgré les liens du mouvement avec le glam rock, il s'en distingue par la forte présence de synthétiseurs au lieu des guitares électriques associées au rock des années 1970, au point de se rapprocher parfois de l'électropop. Les pionniers japonais de l'électropop, le Yellow Magic Orchestra, eut une influence significative sur le mouvement de ce point de vue, ainsi que les groupes allemands Kraftwerk et Can et les anglais Landscape et Ultravox. Les boîtes à rythmes furent largement utilisées par le mouvement grâce aux expériences des batteurs Richard James Burgess de Landscape, Warren Cann d'Ultravox et Rusty Egan de Visage.

Au milieu des années 1980, le genre était fermement implanté aux États-Unis, et certains groupes tels que Duran Duran ou Soft Cell connaissaient un succès international. Le genre tomba en désuétude à la fin des années 1980, supplanté par le mouvement Madchester en Angleterre et le rock indépendant aux États-Unis.

Un revival « Nouveaux Romantiques » a eu lieu durant les années 1990. Orlando était le principal groupe de cette mouvance appelée Romo.[réf. souhaitée]

Artistes associés au mouvement[modifier | modifier le code]

Les principaux groupes distinctement liés au genre furent Culture Club, Spandau Ballet, ABC, Visage, Ultravox, Landscape, Adam and the Ants et Duran Duran. On peut aussi y associer beaucoup de groupes des années 1980, diversement marqués par cette attitude : a-ha, Alphaville, Dead or Alive, Depeche Mode, Erasure, Simple Minds, Soft Cell, The Human League, Eurythmics, A Flock of Seagulls, Classix Nouveaux, Orchestral Manoeuvres in the Dark, Kajagoogoo et Talk Talk.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marnie Fogg (dir.) et al. (trad. Denis-Armand Canal et al., préf. Valerie Steele), Tout sur la mode : Panorama des chefs-d’œuvre et des techniques, Paris, Flammarion, coll. « Histoire de l'art »,‎ octobre 2013 (1re éd. 2013 Thames & Hudson), 576 p. (ISBN 978-2081309074), « Le stylisme radical », p. 430 à 431

Article connexe[modifier | modifier le code]