Neuvic (Corrèze)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Neuvic.
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article homophone, voir Neuvicq.
Neuvic
Le plan de l'automobile club.
Le plan de l'automobile club.
Blason de Neuvic
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Limousin
Département Corrèze
Arrondissement Ussel
Canton Neuvic
Intercommunalité Communauté de communes des Gorges de la haute Dordogne
Maire
Mandat
Jean Stöhr
2014-2020
Code postal 19160
Code commune 19148
Démographie
Gentilé Neuvicois
Population
municipale
1 786 hab. (2011)
Densité 25 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 22′ 56″ N 2° 16′ 19″ E / 45.3822, 2.271945° 22′ 56″ Nord 2° 16′ 19″ Est / 45.3822, 2.2719  
Altitude Min. 321 m – Max. 698 m
Superficie 72,88 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Corrèze

Voir sur la carte administrative de Corrèze
City locator 14.svg
Neuvic

Géolocalisation sur la carte : Corrèze

Voir sur la carte topographique de Corrèze
City locator 14.svg
Neuvic

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Neuvic

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Neuvic
La pancarte qui se trouve à toutes les entrées de Neuvic.
Le pavillon bleu.
L'église.

Neuvic (Nòu Vic en occitan, parfois appelé Neuvic d'Ussel) est une commune française située dans le département de la Corrèze en région Limousin.

Ses habitants sont appelés les Neuvicois et Neuvicoises[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Neuvic est une des communes les plus étendues du département de Corrèze, la plus étendue étant Meymac. La commune est le chef-lieu du canton de Neuvic et appartient à l'arrondissement d'Ussel.

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune est située dans le Massif central à 21 km au sud d'Ussel, 110 km au sud-ouest de Clermont-Ferrand et à 90 km au nord-est de Brive (82 km au plus court et 102 km par l'A89 Ussel-Ouest.

Neuvic se trouve juste à l'ouest des gorges de la Haute-Dordogne sur le plateau à une altitude de 630 m dominant, à l'est, la rivière Triouzoune.

Au nord de la commune, s'étend la forêt domaniale de la Vergne.

Transport[modifier | modifier le code]

La commune est située à 20 km au sud de la sortie Ussel-Ouest de l'autoroute A89.

La route nationale 682 qui allait d'Aubusson à Mauriac en passant par Ussel et Neuvic est déclassée en route départementale 982 sur le département de la Corrèze. Cette route traverse la Dordogne sur le pont de Saint-Projet.

La route nationale 691 qui allait de Neuvic à Égletons est désormais déclassée en route départementale 991. Cette route pittoresque possède des portions dangereuses limitées à 30 km/h.

La gare SNCF la plus proche est la gare d'Ussel à 22 km.

Neuvic possédait une gare sur l'ancienne ligne du Transcorrézien allant de Tulle à Ussel en passant par Marcillac-La-Croisille, Lapleau, le Viaduc des Rochers Noirs, Soursac, Liginiac... Cette ligne appartenait aux tramways de la Corrèze, Section Ussel - Neuvic d'Ussel : ouverture le 01/08/1912 et fermeture le 01/07/1952 et Section Neuvic d'Ussel - Soursac : ouverture le 07/03/1913 et fermeture le 01/01/1960.

Les aéroports les plus proches sont au choix en fonction des destinations et opportunités : Limoges[2], Clermont-Ferrand[3], voire Brive-Souillac.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par la rivière Triouzoune[4], affluent de la Dordogne, sur laquelle a été construit un barrage voûte en béton, le barrage de Neuvic. Mesurant 145 m de long pour 27 m de haut, ce barrage permet une retenue d'eau de 24 millions de m³ alimentant par une galerie une usine hydroélectrique située 5 km au sud-est à Sérandon dans la vallée de la Dordogne et produisant annuellement 56 millions de kWh[5]. La retenue d'eau a permis le développement d'activités nautiques et du tourisme.

Le Vianon[6], affluent de la Luzège et sous-affluent de la Dordogne, marque la limite entre les communes de Neuvic et de Lamazière-Basse.

La Dordogne marque la limite sud de la commune.

Mais aussi le ruisseau du Pont-Aubert, le ruisseau de Lachaux qui prend sa source sur la commune et le ruisseau de Peyrelaure qui se jettent dans la Dordogne, le riffaud et le petit ruisseau des côtes qui se jettent dans la Triouzoune et enfin le ruisseau d'embouérime qui se jette dans le Vianon.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom proviendrait d'un nom gallo-romain novus vicus, le bourg neuf. Neuvic obtient le statut de ville au XIIIe siècle. Un couvent de cordeliers y est créé au XVe siècle et une confrérie de pénitents blancs en 1766.

Fait divers[modifier | modifier le code]

Le 6 décembre 2007, un Rafale de l'armée de l'air française s'est écrasé sur le territoire de la commune, premier accident d'un Rafale depuis sa mise en service.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Neuvic

Son blasonnement est : D'argent à trois bandes ondées de gueules.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires depuis la Libération
Période Identité Étiquette Qualité
1912 mars 1965 Henri Queuille PRRRS Député, sénateur, ministre, président du Conseil
    Raymond Chaumeil RPR Conseiller général
mars 2001 octobre 2012[8] Henri Roy PS Médecin, conseiller général, président de la communauté de communes
novembre 2012 en cours Jean Stöhr DVD  

Suite à des élections partielles, Jean Stöhr, candidat pour le groupe "rassembler Neuvic" (Droite) a été élu, le 8 novembre 2012, Maire de Neuvic. Il succède à Henry Roy[9].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 786 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 665 2 037 2 251 2 369 2 619 2 808 2 918 3 161 3 350
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
3 394 3 376 3 425 3 199 3 274 3 321 3 400 3 364 3 406
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
3 081 2 958 2 801 3 006 3 030 3 089 3 112 2 630 2 400
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
2 036 1 959 1 848 1 844 1 829 1 850 1 905 1 887 1 786
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2004[11].)
Histogramme de l'évolution démographique


Économie[modifier | modifier le code]

Neuvic vit de l'agriculture (polyculture et élevage) et du tourisme l'été comme station climatique (activités nautiques sur le lac, un golf avec 2 parcours de 9 trous[12], campings, centre équestre). Elle bénéficie de la présence d'équipements culturels comme le Musée départemental de la résistance et l'arboretum du château de Neuvic d'Ussel créé en 1815 de plus de 6 ha labellisé "Jardin remarquable").

La commune était jusqu'en 2008 au palmarès du Pavillon Bleu mais n'a pu conserver ce label en 2009 en raison d'une pollution ponctuelle du lac de la Triouzoune survenue et résolue en 2008. La plage de la commune a de nouveau l'honneur d'être au palmarès depuis 2010[13].

Neuvic est la capitale nationale des coqs de pêche, chaque année un grand concours est organisé le 1er mai.

Équipements et services[modifier | modifier le code]

La commune possède une maternelle, une école primaire[14], un collège[15], un lycée agricole[16], un lycée professionnel[17] et une antenne de l'Université de Limoges.

Neuvic a son cinéma[18] en 3D depuis 2010.

Neuvic possède une salle polyvalente, une salle omnisports, deux terrains (Football et Rugby), deux courts de Tennis, un Golf

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La tour Saint Mexant.
La tour Veilhan.
La tour des Cinq Pierres.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

La statue d'Henri Queuille sur la place qui porte son nom.

Sports[modifier | modifier le code]

Golf[modifier | modifier le code]

Le golf de Neuvic a été aménagé sur un terrain appartenant au marquis d'Ussel en 1982. Il proposait 9 trous compacts, d'une distance totale de 1 173 mètres permettant de découvrir le golf et de s'initier à sa pratique. Par la suite, il a été complété d'un parcours homologué 9 trous de 2 526 mètres.

Actuellement, le club de Neuvic compte 150 licenciés.

Rugby[modifier | modifier le code]

L'Union Sportive Neuvicoise[22] (USN) est un club français de rugby créé en 1923 et affilié au comité Limousin. Il évolue en 2e série pour la saison 2011-2012 en championnat territorial du Limousin. Le club possède une équipe féminine depuis 2005 évoluant, pour la saison 2011-2012, en 3e division. Création d'une équipe Cadette/Minimes Filles en 2011.

Actuellement, l'US Neuvic compte 70 licenciés.

Manifestations[modifier | modifier le code]

Les événements incontournables :

Le 1er mai : foire concours national des coqs de pêche.

Fin mai : fête des plantes.

Le 14 juillet : la fête du Pain – feu d’artifice sur le lac de la Triouzoune.

Mi-juillet / mi-août : Festival Millesources et Dordogne.

Le 2e week-end d’août : fête de la bruyère.

Décembre : Téléthon.

Le dimanche avant Noël : foire grasse.

Notes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :