Neuvième bataille de l'Isonzo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Neuvième bataille de l'Isonzo
Carte de la bataille
Carte de la bataille
Informations générales
Date du 31 octobre au 4 novembre 1916
Lieu Vallée de l’Isonzo, Italie
Issue Succès limité de l’offensive italienne
Belligérants
Flag of Italy (1861-1946).svg Royaume d’Italie Drapeau de l'Autriche-Hongrie Autriche-Hongrie
Commandants
Luigi Cadorna Svetozar Boroevic von Bojna
Forces en présence
225 bataillons, 1390 pièces d’artillerie 170 bataillons, 990 pièces d’artillerie
Pertes
39 000 hommes 34 000 hommes
Première Guerre mondiale
Batailles
Les batailles d'Isonzo

Première batailleDeuxième batailleTroisième batailleQuatrième batailleCinquième batailleSixième batailleSeptième batailleHuitième batailleNeuvième batailleDixième batailleOnzième batailleDouzième bataille.

Coordonnées 45° 54′ 35″ N 13° 38′ 17″ E / 45.90972222, 13.63805556 ()45° 54′ 35″ Nord 13° 38′ 17″ Est / 45.90972222, 13.63805556 ()  

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
 Différences entre dessin et blasonnement : Neuvième bataille de l'Isonzo.

La neuvième bataille de l'Isonzo est une opération militaire de la Première Guerre mondiale, qui a eu lieu du 31 octobre au 4 novembre 1916, entre l'armée italienne et l'armée austro-hongroise.

Préambule[modifier | modifier le code]

La neuvième bataille d'Isonzo débute par une attaque des 2e et 3e armées italiennes contre les positions austro-hongroises à l'est de la ville de Gorizia. Le mauvais temps, le brouillard, le froid et les lourdes pertes (28 000 hommes) obligent le commandant en chef italien, le général Luigi Cadorna, à mettre fin à l'offensive.

La bataille[modifier | modifier le code]

Malgré quelques succès tactiques dans certains secteurs du front, l'attaque échoue dans son ensemble.

Bilan[modifier | modifier le code]

Comme toujours, le long de l'Isonzo, l'armée austro-hongroise occupe les hauteurs de cette région montagneuse qui est une formidable forteresse naturelle. Les Italiens ne parvenant toujours pas malgré toutes leurs tentatives de parvenir à effectuer une percée.

L’année 1916 aura vu 5 opérations sur l’Isonzo, au lieu de 4 offensives en 1915.
Après une longue pause hivernale les Italiens renouvelleront une attaque, la 10e, le 12 mai 1917.