Neunkirchen (Sarre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Neunkirchen.
Neunkirchen
Blason de Neunkirchen
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of Saarland.svg Sarre
Arrondissement
(Landkreis)
Neunkirchen
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
10
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Jürgen Fried
Partis au pouvoir SPD, CDU, Alliance 90 / Les Verts, FDP, Die Linke
Code postal 66511-66540
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
10 0 43 114
Indicatif téléphonique +49-6821
Immatriculation NK
Démographie
Population 50 000 hab. (2005)
Densité 666 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 21′ 00″ N 7° 10′ 00″ E / 49.35, 7.166667 ()49° 21′ 00″ Nord 7° 10′ 00″ Est / 49.35, 7.166667 ()  
Altitude 252 m
Superficie 7 508 ha = 75,08 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Neunkirchen

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Neunkirchen
Liens
Site web www.neunkirchen.de

Neunkirchen est une ville d'Allemagne située en Sarre sur la Blies. Avec environ 50 000 habitants, elle est la deuxième ville du Land après Sarrebruck (située à 20 km au sud-ouest).

Histoire[modifier | modifier le code]

Monument « Der Eisengießer » (fondeur de fer) au Hüttenberg

La colonisation la plus ancienne date d'environ 700 ans avant notre ère. En ce temps, on exploitait déjà du charbon dans la région de Neunkirchen.

Le quartier le plus ancien est Wiebelskirchen, qui fut mentionné pour la première fois en 765. Ce nom constitue le toponyme chrétien le plus ancien de la Sarre ; on dit qu'un Franc qui s'appelait « Wibilo » construisit une église (Kirche) sur son terrain. Le nom Neunkirchen (« église neuve ») fut mentionné pour la première fois en 1281. Neunkirchen appartenait aux princes de Nassau-Sarrebruck. Ils construisirent deux châteaux dans les bois. Le premier château fut détruit durant une guerre, le deuxième pendant la révolution.

En 1593, la première forge fut construite dans la vallée de la Blies. Les gisements carbonifères locaux, conjointement avec la minette lorraine, constituèrent la base du développement d'une industrie sidérurgique. L'industrialisation de Neunkirchen était liée à la famille von Stumm-Halberg. Ceux-ci possédèrent la forge dès 1806. En 1922, Neunkirchen obtint le statut de ville.

Le 10 février 1933, l'énorme explosion d'un gazomètre tua 68 hommes, en blessa 190 et détruisit beaucoup de maisons. Un bombardement aérien détruisit les trois-quarts du centre-ville le 15 mars 1945.

Le déclin des industries sidérurgiques a sévèrement touché Neunkirchen : en 1968, la dernière mine de charbon fut fermée et, en 1982, les hauts fourneaux fermèrent, à l'exception du laminoir. De ce fait, la ville occupait alors la première place dans les statistiques allemandes concernant le chômage.

Entre-temps, la ville s'est reprise. Aujourd'hui, Neunkirchen dispose d'un grand centre commercial (le « Saarpark-Center ») ; la ville est devenue une ville commerçante attirant une vaste clientèle.

Quelques parties des hauts fourneaux ont été préservées en tant que monument industriel.

Neunkirchen est la ville natale d'Erich Honecker, ancien président de la RDA.