Network Rail

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Network Rail

Création 2002
Forme juridique société privée
Siège social Drapeau de Grande-Bretagne Londres (Royaume-Uni)
Activité infrastructure ferroviaire
Site web (en) www.networkrail.co.uk

Network Rail est une société privée[1] britannique qui est propriétaire du réseau ferroviaire des ex-British Railways (le réseau national britannique) dont elle assure la gestion et l'entretien. Ce réseau comprend les voies, la signalisation, les ouvrages d'art (tunnels et ponts), les passages à niveau, les installations de traction électrique (caténaire, postes et sous-station) et les gares.

Caractéristique[modifier | modifier le code]

En 2002, Network Rail a repris[2] le réseau en rachetant Railtrack plc, qui était le gestionnaire du réseau depuis la privatisation et qui se trouvait au bord de la faillite, à Railtrack Group plc pour 500 millions de livres sterling. Cette société est déclarée comme « privée à but non lucratif[3] » mais sans actionnaire et ne distribuant pas son bénéfice éventuel. L'État lui verse la moitié de ses revenus, l'autre moitié venant des opérateurs de trains. En novembre 2006 elle déclare son premier bénéfice.

En octobre 2003, Network Rail a annoncé qu'elle reprenait la maintenance du réseau jusque-là assurée par des sous-traitants privés. L'objectif serait double : améliorer le niveau de qualité de l'entretien et contenir la hausse des prix. Malgré les dénégations de la société, beaucoup de commentateurs voient dans cette évolution un pas de plus vers la renationalisation du réseau.

Cette opinion a été renforcée en février 2004 avec la mise en place d'un centre opérationnel à la gare de Londres-Waterloo, exploité conjointement par Network Rail et la société South West Trains. C'est la première fois depuis la privatisation qu'un tel schéma de collaboration entre un exploitant et le gestionnaire du réseau est mis en place, et il est considéré comme un modèle pour d'autres secteurs du réseau.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site rail4, L'organisation du système ferroviaire privatisé en Grande-Bretagne « Network Rail est nominalement dans le secteur privé, soi-disant «sans dividende actionnaire». Toutefois, sa dette est soutenu par l’État (qui a permis de mieux les taux d'intérêt sur les prêts), son statut est source de confusion. » lire en ligne (consulté le 12 mai 2010).
  2. Site rail4, L'organisation du système ferroviaire privatisé en Grande-Bretagne « Railtrack a été mis en «administration ferroviaire» en 2001 et une enterprise nouvelle, Network Rail est apparu pour la remplacer en 2002. » lire en ligne (consulté le 12 mai 2010).
  3. Site Sénat.fr, La libéralisation des transports ferroviaires dans l'Union européenne « Railtrack a été déchue de la gestion du réseau en 2002. Celui-ci a été alors transféré sous la responsabilité de Network Rail, société « privée à but non lucratif », mais de fait sous le contrôle de l'État. » lire en ligne (consulté le 12 mai 2010).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]