NetStorm: Islands At War

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
NetStorm
Islands At War
Éditeur Activision
Développeur Titanic Entertainment
Concepteur Steven Moore
Musique Mark Morgan

Date de sortie 31 octobre 1997
Genre Stratégie en temps réel
Mode de jeu Un joueur, multijoueur
Plate-forme Microsoft Windows
Média CD-ROM
Contrôle Clavier, souris

NetStorm: Islands At War est un jeu vidéo de stratégie en temps réel développé par Titanic Entertainment et publié sur PC par Activision le 31 octobre 1997. Le jeu se déroule dans le monde de Nimbus, une planète ravagée par l’incessante guerre entre trois dieux, appelés Furies, représentant respectivement le vent, la pluie et la foudre. Suite à ces combats, la croûte terrestre a explosé, les restes de celle-ci formant des îles se trouvant maintenant en orbite autour de la planète. Chaque île est contrôlé par un prêtre et se trouve embarqué dans un conflit permanent contre les autres îles afin de capturer et de sacrifier les prêtres ennemis à leur dieu[1],[2].

Trame[modifier | modifier le code]

Le jeu se déroule sur une planète fictive appelé Nimbus dont la croûte terrestre à explosé, les restes de celle-ci formant des îles se trouvant maintenant en orbite autour de la planète. Nimbus est maintenant divisée en trois sphères, chacune correspondant à un niveau d'élévation par rapport a la surface de la planète. La première – la Deusphere - est le théâtre d'affrontement entre trois dieux (les Furies) représentant respectivement le vent, la pluie et la foudre. La deuxième – la Pyrosphere – est le théâtres d'affrontement entres les peuples vénérant chacun des trois dieux. C'est dans cette sphère que le joueur contrôle ses troupes lors des combats. La troisième – la Serenisphere – est un lieu ou le joueur peu se reposer lorsqu'il ne fait pas la guerre[2]. Les îles se trouvant dans la Pyrosphere sont habitées par des tribus, chacune d'elle vouant un culte a une des trois Furies. Des temples sont ainsi construit à la gloire du vent, de la pluie et de la foudre et sont dirigés par des grands prêtres contrôlant la destinée de leur peuple[3].

Système de jeu[modifier | modifier le code]

NetStorm: Islands At War est un jeu de stratégie en temps réel dans lequel le joueur contrôle un île située dans la Pyrosphere. Le joueur est représenté dans le jeu par un Grand Prêtre, une unité spéciale pouvant notamment construire les ponts permettant d'atteindre d'autres îles. Pour accéder a la seule ressource du jeu - les cristaux – le joueur doit en effet d'abord prendre le contrôle de puits d'orages se trouvant sur de petites îles. Sur son île, le joueur peut construire un temple permettant d'alimenter en énergie les usines, ces dernières permettant de produire différents types de machines de guerre. Contrairement aux jeux de stratégie en temps réel classiques, NetStorm ne permet en effet pas de créer des unités controlables par le joueur, celui-ci devant utiliser des machines de guerres statiques (comme les balistes ou les canons) pour défendre ses îles[2],[4].

Le mode solo du jeu est constitué de sept niveaux servant de tutoriel et d'une campagne de seize missions, divisiée en trois parties. Au cours des différentes missions, le joueur n'a pas la possibilité de sauvegarder[4].

NetStorm est également jouable en multijoueurs sur Internet (jusqu'à huit joueurs) mais ne dispose pas de mode réseau local[3],[2]. Il est cependant possible de jouer en LAN ( réseau local ) avec une version pirate.

Sortie[modifier | modifier le code]

Une version de démonstration du jeu est publiée le 15 septembre 1997. Du fait d'un bug, il est à l'époque possible de convertir celle-ci en une version complète du jeu ce qui pousse Activision à se focaliser sur le marketing de Dark Reign plutôt que sur celui de NetStorm[5].

Après une bêta test[6], le jeu est publié par Activision le 31 octobre 1997[5].

Accueil[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes obtenues
NetStorm: Islands At War
Média Pays Notes
Coming Soon US 88 %[7]
Computer Gaming World US 3,5/5[4]
GameSpot US 71 %[1]
Gen4 FR 4/5[2]
Joystick FR 88 %[8]
PC Jeux FR 78 %

Ventes[modifier | modifier le code]

Malgré des critiques globalement positives, les ventes de NetStorm ne parviennent pas à décoller du fait de la concurrence d'Age of Empires et du manque de promotion de la part d'Activision. Le jeu ne se vend ainsi qu'a 25 000 exemplaires[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Ron Dulin, « NetStorm: Islands At War Review », sur GameSpot,‎ 18 décembre 1997.
  2. a, b, c, d et e « NetStorm: L'Ether du Net », Gen4, no 106,‎ janvier 1998, p. 60-63.
  3. a et b Seb, « Réseau : NetStorm », Joystick, no 86,‎ octobre 1997, p. 142-143.
  4. a, b et c (en) Tahsin Shamma, « Winds of Change », Computer Gaming World, no 163,‎ février 1998, p. 224-225 (lire en ligne).
  5. a, b et c (en) MrBiG, « The History of NetStorm », sur NetStorm HQ,‎ 1er juillet 2007.
  6. « Bêta NetStorm », Joystick, no 85,‎ septembre 1997, p. 36.
  7. (en) Andrew Phelan, « NetStorm: Islands At War », Coming Soon Magazine, no 30,‎ décembre 1997.
  8. Seb, « NetStorm », Joystick, no 88,‎ décembre 1997, p. 164-165.