Ness (mythologie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ness.

Dans la mythologie celtique irlandaise, Ness est connue comme une reine guerrière d’Ulster, son nom signifie « la belette ». Elle est la fille d’Eochaid Sálbuide roi d'Ulaid.

Mythologie[modifier | modifier le code]

Le roi d'Ulaid Eochaid avait une fille gentille et douce nommé Assa à qui il avait donné douze tuteurs. Un jour les tuteurs sont attaqués et tués par un druide guerrier Cathbad. Seule la jeune fille réussit à s'échapper. Elle demande à son père de la venger mais ce dernier lui dit qu'ignorant le nom du coupable il ne peut satisfaire à sa demande. Assa entre alors dans une terrible colère et est désormais nommé Ness (génitif:Nessa) (i.e la Belette).

Un jour Cathbad la surprend nue en train de se baigner et en profite pour lui voler ses vêtements et ses armes. Il lui propose un marché, elle aura la vie sauve si elle accepte trois conditions : la paix, l’amitié et le mariage temporaire [1]. Le mariage sera provisoire, mais ils auront deux enfants : Conchobar Mac Nessa, futur roi d’Ulster, et une fille, Findchóem qui sera l’épouse d’Amorgen.

Par la suite, elle épouse le roi Fergus Mac Roeg et obtient de lui pour Conchobar, le trône pour une durée d’un an. L’année écoulée, les Ulates (habitants d’Ulster) ne veulent plus de Fergus et conservent Conchobar comme roi.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « l'amitié de ses cuisses » pour reprendre la formule celtique !.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alain Deniel Le chien du Forgeron, Jean Picollec, Paris (1991) (ISBN 2864771047).
  • Paul-Marie Duval, Les Dieux de la Gaule, Paris, éditions Payot,‎ février 1993, 169 p. (ISBN 2-228-88621-1)
    Réédition augmentée d'un ouvrage paru initialement en 1957 aux PUF. Paul-Marie Duval distingue la mythologie gauloise celtique du syncrétisme dû à la civilisation gallo-romaine.
  • Albert Grenier, Les Gaulois, Paris, Petite bibliothèque Payot,‎ août 1994, 365 p. (ISBN 2-228-88838-9)
    Réédition augmentée d'un ouvrage paru initialement en 1970. Albert Grenier précise l’origine indo-européenne, décrit leur organisation sociale, leur culture et leur religion en faisant le lien avec les Celtes insulaires.
  • Christian-J. Guyonvarc'h, Magie, médecine et divination chez les Celtes, Bibliothèque scientifique Payot, Paris, 1997 (ISBN 2-228-89112-6).
  • Christian-J. Guyonvarc'h et Françoise Le Roux :
    • Les Druides, Ouest-France Université, coll. « De mémoire d’homme : l’histoire », Rennes, 1986 (ISBN 2-85882-920-9) ;
    • La Civilisation celtique, Ouest-France Université, coll. « De mémoire d’homme : l’histoire », Rennes, 1990 (ISBN 2-7373-0297-8) ;
    • Les Fêtes celtiques, Rennes, Ouest-France Université, coll. « De mémoire d’homme : l’histoire »,‎ avril 1995, 216 p. (ISBN 9782737313158)
      Ouvrage consacré aux quatre grandes fêtes religieuses : Samain, Imbolc, Beltaine, Lugnasad.
  • Philippe Jouët, Aux sources de la mythologie celtique, Yoran embanner, Fouesnant, 2007 (ISBN 9782914855372).
  • Venceslas Kruta, Les Celtes, Histoire et Dictionnaire, éditions Robert Laffont, coll. « Bouquins » , Paris, 2000 (ISBN 2-7028-6261-6).
  • Claude Sterckx, Mythologie du monde celte, Paris, Marabout,‎ octobre 2009, 470 p. (ISBN 978-2-501-05410-2).
  • Consulter aussi la bibliographie sur la mythologie celtique et la bibliographie sur la civilisation celtique.