Nervieux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nervieux
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Loire
Arrondissement Montbrison
Canton Feurs
Intercommunalité Communauté de communes de Balbigny
Maire
Mandat
Jérôme Bruel
2014-2020
Code postal 42510
Code commune 42155
Démographie
Population
municipale
923 hab. (2011)
Densité 47 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 48′ 22″ N 4° 09′ 19″ E / 45.8061111111, 4.15527777778 ()45° 48′ 22″ Nord 4° 09′ 19″ Est / 45.8061111111, 4.15527777778 ()  
Altitude Min. 315 m – Max. 385 m
Superficie 19,44 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Loire

Voir sur la carte administrative de Loire
City locator 14.svg
Nervieux

Géolocalisation sur la carte : Loire

Voir sur la carte topographique de Loire
City locator 14.svg
Nervieux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Nervieux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Nervieux

Nervieux est une commune française située dans le département de la Loire en région Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Implanté en bordure du fleuve Loire, dans une vaste plaine agricole, au potentiel agricole important compte tenu des inondations fréquentes, le village est perché sur le plateau dominant la plaine du Forez.

De nombreux étangs et forêts giboyeux offrent un cadre rural très agréable aux habitants, pratiquant pour certains la pêche et la chasse.

Sièges d'une dizaine d'exploitations agricoles, les 'fermes carrées foréziennes', avec leur cour carrée typique et leurs pigeonniers, constituent un témoignage architectural remarquable. L'une de ses fermes, datant du XIVe siècle, possède l'un des plus beau pigeonnier de la commune. Elle se situe à côté du « château de Sugny » au lieu-dit : Sugny

Le château de Sugny abrita le peintre « Cizeron » au début du XXe siècle.

La commune bénéficie de 2 sources naturelles, associées chacune à des lavoirs remarquablement rénovés.

Nervieux, desservie par l'autoroute A89 depuis le 21 janvier 2013, est donc située à 35 minutes de la capitale économique rhônalpine, Lyon.

Histoire[modifier | modifier le code]

Blasonnement[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Nervieux (Loire).svg

Les armoiries de Nervieux se blasonnent ainsi :

Parti : au 1er de sinople à l’épi de blé d’or, au 2e de gueules à la croix tréflée d’or; à la vergette ondée d'argent brochant sur la partition; le tout sommé d’un chef d’or chargé d’un château essoré de gueules, ouvert et ajouré du champ.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1977 1986 Pierre-Etienne Ginon né le 18 août 1931 à Lyon    
mars 1983 1989 Pierre-Etienne Ginon né le 18 août 1931 à Lyon    
mars 1989 1995 Pierre-Etienne Ginon né le 18 août 1931 à Lyon    
mars 1995 2001 Mme Genevieve POYET    
mars 2001 2008 Jacques Guillermet    
mars 2008 2014 Jacques Guillermet    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 923 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 000 838 900 909 953 941 1 013 1 064 1 113
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 077 1 092 1 104 1 126 1 230 1 234 1 226 1 260 1 189
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 156 1 035 961 925 916 839 782 792 707
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
708 754 718 706 791 785 856 876 906
2011 - - - - - - - -
923 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • la chapelle de Grénieux, propriété privée, située à proximité de l'ancien château domine la plaine du Forez ;
  • le château de Sugny, ancienne propriété du peintre Cizeron ;
  • le château de la Salle, siège de la famille Palluat de Besset ;
  • le lavoir de Nervieux et sa fontaine, située au pied du village, récemment rénové pour conserver ce site longtemps fréquenté par les lavandières ;
  • le lavoir de Grénieux et sa fontaine, en bordure de la plaine du forez ;
  • l'église St Martin, construite par souscription publique en 1888, avec l'appui spirituel et financier très important de la famille Palluat de Besset ;

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Il reçut de la reine Marie de Roumanie une propriété (château et terres agricoles confisquées à un aristocrate austro-hongrois) dans le village transylvain de Fercadin, ainsi qu'une palme de reconnaissance conservée dans l'église du village. Le conseil communal de ce village rebaptisa sa commune "General Berthelot" du vivant même de celui-ci, dès 1920. Pendant la dictature communiste, son nom fut changé en "Unirea" (union) et le château fut transformé en entrepôt agricole et pillé. Après la chute du président communiste Ceaușescu, un référendum local approuva le retour à l'appellation "General Berthelot".

La commune de Nervieux est jumelée avec "General Berthelot" depuis 2003.

  • Nicolas Cizeron, peintre (1902 - 1998)
  • 'Jean Serpent', ce fut un vagabond bien connu, ramasseur de vipères qu'il portait à l'institut Pasteur pour exploitation du venin. Une cabane située dans les bois de Riou, porte son nom.
  • La Famille Palluat de Besset est très liée à ce village, plusieurs membres de la famille furent maires et conseillers municipaux de la commune pendant les XIXe et XXe siècles.
  • La commune va bientôt voir l'installation d'une des plus grandes championnes de pêche au gros du monde : Sibylle Opinel (1985 - ?)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :