Nereo Rocco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rocco.

Nereo Rocco, né le 20 mai 1912 à Trieste et mort le 20 février 1979 (à 66 ans) dans la même ville, était un footballeur puis entraîneur italien. Il fut l'un des entraîneurs italiens à avoir rencontré le plus de succès et le premier à avoir dans son pays proposé le catenaccio.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière (joueur)[modifier | modifier le code]

Rocco est né à Trieste. Dans sa carrière de joueur, il joua ailier, principalement à l'US Triestina, à l'AS Naples et à Calcio Padova. Il aura disputé en onze années de carrière 287 matchs en championnat d'Italie, y inscrivant 69 buts. Il fut également appelé à une occasion en équipe d'Italie lors de l'année 1934.

Carrière (entraîneur)[modifier | modifier le code]

Nereo Rocco fait ses débuts d'entraîneur en 1947 à l'US Triestina où il obtient une surprenante seconde place en championnat, plus haut classement jamais réalisé par le club dans toute son histoire. Il quittera le club quelques années plus tard en raison d'un désaccord avec les dirigeants. En 1951, il entraînera brièvement Trévise FC avant de revenir à l'US Triestina.

En 1953, il décide de rejoindre Calcio Padova qui se trouve alors en Serie B, il réussit à éviter la relégation et parvient à le promouvoir en Serie A quelques saisons plus tard. La période de Rocco dans ce club est souvent assimilée à la meilleure période de son histoire puisqu'il atteignit la troisième place en 1958, malgré le fait que cela soit une petite équipe.

En 1961, Rocco rejoint l'AC Milan et lui permet d'écrire l'une des plus belles pages de l'histoire du club, en remportant en 1962 le championnat d'Italie et en 1963 leur première Coupe d'Europe des clubs champions. Après une escapade au Torino FC où il obtiendra les meilleurs résultats du club depuis 1948 (et le drame de Superga), il retourne à l'AC Milan où il remporte de nouveau le championnat et une Coupe des Coupes en 1968 puis leur seconde Coupe d'Europe des clubs champions en 1969. Il quittera en 1973 le club milanais en remportant également la coupe intercontinentale, la coupe d'Italie et une autre Coupe des Coupes. Après une année à l'AC Fiorentina, il décide en 1974 de mettre fin à sa carrière d'entraîneur. En 1977, il devient directeur technique de l'AC Milan et assistant de l'entraîneur suédois Nils Liedholm. Il meurt le 20 février 1979 dans sa ville natale à Trieste.

Clubs[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

  • En hommage à Nereo Rocco, le 18 octobre 1992, le nouveau stade construit à Trieste porte désormais son nom.
  • Surnommé El Paròn (triestin pour Le Maître), il fut populaire en raison de sa mauvaise utilisation du dialecte triestin.