Nephila clavipes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Nephila clavipes

Description de cette image, également commentée ci-après

Nephila clavipes femelle au centre et mâle en haut à gauche

Classification selon The World Spider Catalog
Règne Animalia
Embranchement Arthropoda
Sous-embr. Chelicerata
Classe Arachnida
Ordre Araneae
Sous-ordre Araneomorphae
Famille Nephilidae
Genre Nephila

Nom binominal

Nephila clavipes
(Linnaeus, 1767)

Synonymes

  • Aranea clavipes Linnaeus, 1767
  • Aranea spinimobilis Linnaeus, 1767
  • Aranea fasciculata De Geer, 1778
  • Epeira vespuca Walckenaer, 1841
  • Epeira janeira Walckenaer, 1841
  • Aranea longimana Fabricius, 1781
  • Aranea longimana Olivier, 1789
  • Nephila wilderi McCook, 1894
  • Nephila wistariana McCook, 1894
  • Nephila concolor McCook, 1894
  • Nephila riverai Brèthes, 1918
  • Nephila thomensis Benoit, 1963

Nephila clavipes est une espèce d'araignées aranéomorphes de la famille des Nephilidae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre du Sud des États-Unis à l'Argentine[1].

Elle est largement répandue, et souvent commune, dans de nombreuses régions. Aux États-Unis, elle se rencontre de la Caroline du Nord au Texas, en populations relativement localisées : dans certaines zones marécageuses ou boisées, particulièrement près des côtes, elle est abondante, alors qu'ailleurs elle peut être totalement absente.

Description[modifier | modifier le code]

Nephila clavipes de Floride

C'est une araignée facilement reconnaissable à sa couleur dorée et aux élargissement « plumeux » de deux des segments de chacune de ses pattes.

Bien qu'elle soit venimeuse, elle est peu agressive et sa morsure relativement inoffensive ne provoque qu'une douleur localisée[2].

Toile[modifier | modifier le code]

Toile de Nephila clavipes
Nephila clavipes dans sa toile en Floride
Nephila clavipes femelle en train de tisser, vue ventrale
Nephila clavipes

La toile d'une femelle adulte peut atteindre un mètre de large, avec des filaments dorés apparaissant comme des fils d'or au soleil. Les mâles n'y montent que pour l'accouplement. La femelle tresse alors un sac à œufs pendu à un arbre, dans lequel elle pond des centaines d'œufs.

Sa soie a récemment été utilisée dans des expériences de régénération neuronale chez les mammifères. In vitro, un fil de soie unique peut aider des neurones sectionnés à émettre des axones vers le site où ils ont été coupés. Sa résistance élastique de 4×10⁹ N/m² est supérieure à celle de l'acier d'un facteur six. Elle n'est pas reconnue par le système immunitaire et a des propriétés antibactériennes[3].

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon World Spider Catalog (version 13.5, 2013)[4] :

  • Nephila clavipes clavipes (Linnaeus, 1767)
  • Nephila clavipes fasciculata (De Geer, 1778)
  • Nephila clavipes vespucea (Walckenaer, 1841)

Publications originales[modifier | modifier le code]

  • Linnaeus, 1767 : Systema naturae per regna tria naturae, secundum classes, ordines, genera, species, cum characteribus differentiis, synonymis, locis. Editio duodecima, reformata. Holmiae.
  • De Geer, 1778 : Mémoires pour servir à l'histoire des insectes. Stockholm, vol. 7, no 3/4, p. 176-324.
  • Walckenaer, 1841 : Histoire naturelle des Insectes. Aptères. Paris, vol. 2, p. 1-549 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b WSC, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. Weems & Edwards, 2001 (revue 2004) golden silk spider. Université de Floride Institute of Food and Agricultural Sciences Featured Creatures Web site
  3. Allmeling, Jokuszies, Reimers, Kall, Vogt, 2006 : Use of spider silk fibres as an innovative material in a biocompatible artificial nerve conduit. J. Cell. Mol. Med. vol. 10, n. 3, p. 770-777 texte intégral
  4. WSC, consulté le version 13.5, 2013