Neogastropoda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Neogastropoda forment un ordre de mollusques appartenant à la classe des gastéropodes prosobranches.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

L’ordre des Neogastropoda contient les plus évolués des gastéropodes marins, répartis en sept superfamilles et 42 familles[1]. Ils sont caractérisés par un peigne respiratoire, un système nerveux concentré notamment sous forme de ganglions cérébroïdes, un siphon et un opercule. La radula montre dans de nombreuses espèces de trois à cinq dents par rangées mais elle peut être modifiée, comme chez les cônes par exemple. Plusieurs familles sont venimeuses[2]. La coquille présente un canal siphonal développé. Les sexes sont séparés. On les trouve des eaux tropicales au eaux polaires, et à toutes les profondeurs[3]. La majorité est carnivore ou nécrophage. Un très faible nombre d’espèces vit en eau douce.

Certaines de ces espèces ont régressé ou sont menacées par la pollution de l'eau, leur surexploitation (coquillages recherchés par les collectionneurs ou vendus aux touristes) ou des problèmes de reproduction (phénomènes d'imposex induits par des perturbateurs endocriniens présents en faible dose dans l'eau)[4]

Liste des familles[modifier | modifier le code]

Selon World Register of Marine Species (30 janvier 2014)[1] :



Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b World Register of Marine Species, consulté le 30 janvier 2014
  2. (en) Maria Vittoria Modica et Mande Hölford, « The Neogastropoda: Evolutionary Innovations of Predatory Marine Snails with Remarkable Pharmacological Potential », Evolutionary Biology – Concepts, Molecular and Morphological Evolution,‎ 2010 (DOI 10.1007/978-3-642-12340-5_15, lire en ligne).
  3. « Neogastropods », sur http://neogastropodtol.org/.
  4. Stewart, C., De Mora, S. J., Jones, M. R. L., & Miller, M. C. (1992). Imposex in New Zealand neogastropods. Marine Pollution Bulletin, 24(4), 204-209 (résumé).