Nelson Ne'e

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Nelson Ne'e (né le 2 février 1954 à Ambu, dans ce qui est aujourd'hui la province de Malaita, dans ce qui était alors la colonie britannique des îles Salomon, et mort vers le 13 mars 2013[1]) est un homme politique salomonais.

Après des études à l'Institut d'Administration à Sydney et à l'Institut national d'Administration publique en Malaisie, il travaille dans l'administration du service d'électricité des Salomon (Solomon Islands Electricity Authority), devenant à terme son vice-directeur général, avant d'entrer en politique[1],[2]. Lors des élections législatives d'avril 2006, il est élu député de la capitale, Honiara, faisant son entrée au Parlement[2]. Il y siège sans étiquette[3].

En mai 2006, suite à des émeutes qui contraignent le premier ministre Snyder Rini à la démission, le nouveau premier ministre Manasseh Sogavare nomme Ne'e ministre du Tourisme et de la Culture. Peu avant son entrée au gouvernement, Ne'e avait toutefois été arrêté par la police salomonaise, appuyée par la police australienne dans le cadre de la Mission d'assistance régionale aux îles Salomon (RAMSI), à travers laquelle l'Australie et d'autres États océaniens fournissaient les services essentiels du pays suite aux violences inter-ethniques de 1999 à 2003. Il était accusé d'avoir participé aux émeutes menant à la chute du gouvernement Rini. Il fut relâché après plusieurs mois, pour raisons médicales, mais ne conserva pas son poste au gouvernement au-delà du mois de juin ; Sogavare fut contraint de le limoger en raison des protestations « de dirigeants religieux et communautaires, ainsi que des donateurs d'aide internationale ». Ne'e demeura en prison tout au long de son mandat de ministre. Les accusations à son encontre furent finalement retirées, faute de preuves concluantes. Une fuite à la presse issue du gouvernement affirma toutefois que Sogavare avait exercé des pressions pour que ces accusations soient levées[1],[4],[5],[6],[7],[8],[9].

Le 5 décembre 2007, Sogavare nomma Ne'e ministre de l'Intérieur. Il ne tint cette fonction que quelques jours ; le gouvernement Sogavare fut destitué par une motion de défiance parlementaire le 20 décembre[1].

Ne'e ne fut député que le temps d'une législature, ne conservant pas son siège lors des élections législatives d'août 2010[10].

Il décéda vers le 13 mars 2013, à l'âge de 59 ans, après une « longue maladie »[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) "Former MP dies", Solomon Star, 13 mars 2013
  2. a et b (en) Page biographique, Parlement des îles Salomon
  3. "Listing of Members of Parliament by Political Parties" (8e législature), Parlement national
  4. (en) "Sogavare defends ministers", Sydney Morning Herald, 8 mai 2006
  5. Country Reports on Human Rights Practices for 2007, Département d'État des États-Unis, août 2008, p.985
  6. (en) "Ambassador expelled from Solomons", The Age, 12 septembre 2006
  7. (en) "Aust claims backed over Sogavare motive", AAP, 18 septembre 2006
  8. (en) "Solomons PM defends appointing jailed MPs to Cabinet", Australian Broadcasting Corporation, 22 mai 2006
  9. (en) "Solomons PM dismisses fears over top post for Australian", Sydney Morning Herald, 21 août 2006
  10. (en) "Alphabetical Listing of Members of the 9th Parliament", National Parliament of Solomon Islands