Neil MacGregor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Neil MacGregor

Description de cette image, également commentée ci-après

Neil MacGregor au British Museum en 2009

Naissance 16 juin 1946 (68 ans)
Glasgow
Nationalité Britannique
Pays de résidence Royaume-Uni

Robert Neil MacGregor est un historien de l'art et administrateur culturel né le 16 juin 1946 à Glasgow (Écosse). Il a été rédacteur en chef du Burlington Magazine de 1981 à 1987, directeur de la National Gallery à Londres de 1987 à 2002 puis directeur du British Museum à partir de 2002.

Biographie[modifier | modifier le code]

Neil MacGregor est né à Glasgow de deux médecins, Alexander et Anna MacGregor. Il est élève à la Glasgow Academy puis les langues vivantes à New College (Oxford), dont il est désormais honorary fellow. Il étudie ensuite la philosophie à l'École normale supérieure, à Paris (durant Mai 68), et le droit à l'université d'Édimbourg, où il reçoit le Green Prize. Devenu avocat en 1972, MacGregor décide d'étudier l'histoire de l'art à la summer school de l'Institut Courtauld en Bavière : son directeur Anthony Blunt le persuade de poursuivre ses études avec lui[1]. Blunt considère MacGregor comme « son plus brillant élève »[2]

De 1975 à 1981, MacGregor enseigne l'histoire de l'art et de l'architecture à l'université de Reading, qu'il quitte pour devenir rédacteur en chef du Burlington Magazine : alors que la revue était publiée chez Thomson Corporation, il lui donne un statut indépendant[3]

Directeur de la National Gallery[modifier | modifier le code]

En 1987, MacGregor devient directeur de la National Galery, où il jouit d'une grande estime. On l'appelle « saint Neil » à la fois en raison de sa popularité dans l'institution et pour sa ferveur catholique. Pendant son mandat, il présente trois séries d'émission sur l'art à la BBC : Painting the World (Peindre le monde) en 1995, Making Masterpieces (Réaliser des chefs d'œuvres), qui consistait en une présentation de la National Gallery, en 1997 et Seeing Salvation (Voir la salvation), sur la représentation de Jésus dans l'art occidental en 2000. Il refuse d'être anobli en 1999, ce qui est inédit pour un directeur de la National Gallery[4].

Directeur du British Museum[modifier | modifier le code]

MacGregor est nommé directeur du British Museum en août 2002, alors que l'institution est en déficit de 5 millions de livres.

Il a juré de ne jamais rendre les frises du Parthénon à la Grèce, disant qu'il est du devoir du musée de « préserver le caractère universel de ces marbres et d'éviter qu'on se les approprie comme un symbole politique ou nationaliste ». Il accepta cependant de discuter d'un prêt à la Grèce à condition que cette dernière renonce à toute revendication sur les frises[5].

En janvier 2008, MacGregor est nommé président du World Collections programme, afin de former des conservateurs dans les musées anglais[6].

En 2008, on lui proposa de succéder à Philippe de Montebello comme directeur du Metropolitan à New York. Il décline l'offre car l'entrée au musée est payante et que donc, pour lui, ce n'est pas « pas une institution publique »[4]. En 2010, MacGregor présenta une série d'émission sur BBC Radio 4 et BBC World Service intitulée A History of the World in 100 Objects (« Une histoire du monde en 100 objets »), fondée sur les collections du British Museum.

Le 4 novembre 2010, MacGregor est nommé membre de l'ordre du Mérite par la reine Elizabeth II[7].

Sources[modifier | modifier le code]

  1. Miranda Carter, « Spy who came in from the Courtauld », The Independent, 8 November 2001
  2. [http://education.guardian.co.uk/museums/story/0,,973646,00.html Tim Adams, « His place in history », The Observer, 8 June 2003
  3. Site de la National Gallery
  4. a et b Rachel Campbell-Johnson, « Briton of the Year: Neil MacGregor », The Times, 27 December 2008 Lire en ligne
  5. Cyril Watson, « Neil MacGregor vows to keep Elgin Marbles », The Daily Telegraph, 11 mai 2009 Lire en ligne
  6. Neil Macgregor to chair 'World collections programme', to share British cultural excellence with Africa and Asia, 18 January 2008
  7. Mr Neil MacGregor appointed to the Order of Merit, 4 November 2010