Negibacteria

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Negibacteria

Description de cette image, également commentée ci-après

Escherichia coli
Grossissement × 15 000

Classification
Règne Bacteria

Sous-règne

Negibacteria
Cavalier-Smith, 1987

Negibacteria est un sous-règne[1], dans le règne des bactéries. Le terme a été inventé par opposition à Posibacteria pour diviser en deux le groupe des eubactéries (ou « bactéries vraies »)[2],[3],[4] selon la constitution de leurs parois : à deux membranes pour les négabactéries[5], à une membrane pour les posibactéries. Negibacteria inclut globalement les bactéries à Gram négatif, d'où le nom de ce taxon.

Didermata est un synonyme junior proposé une dizaine d'années plus tard par un autre auteur[6].

Morphologie[modifier | modifier le code]

Les négabactéries se caractérisent par une paroi à deux membranes[7] : une membrane plasmique et une membrane externe. Cette structure particulière peut être qualifiée de diderme (par référence au terme de Gupta) ou de bimembranée (par opposition avec unimembrané).

Phylogénie[modifier | modifier le code]

D'abord considérées comme paraphylétique et situées à la base de l'arbre de la vie[8],[7], les négabactéries sont aujourd'hui regardées comme un groupe holophylétique dérivant d'un souche posibactérienne[9].

Classification[modifier | modifier le code]

Dans la classification actuelle[9] de Cavalier-Smith Negibacteria est un sous-règne au sein du règne Bacteria, lui-même unique règne de l'empire Prokaryota. Le deuxième sous-règne bactérien est Unibacteria, un taxon qui réunit deux embranchements : Archaebacteria (les archébactéries) et Posibacteria qui a perdu son statut de sous-règne.

Dans la théorie des trois domaines défendue par d'autres auteurs l'opposition négabactéries/unibactéries ne constituent pas la principale divergence au sein des procaryotes (bactéries au sens large). Pour eux le vivant serait divisible en trois domaines holophylétiques : Archaebacteria, Eubacteria (Posibacteria et Negibacteria) et Eukaryota.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Thomas Cavalier-Smith, 1998. A revised six-kingdom system of life. Biol. Rev. 73: 203-266.
  2. Thomas Cavalier-Smith, 1986. The kingdoms of organisms. Nature 324: 416–417.
  3. Cavalier-Smith T. 1987. BacterialDNA segregation: Its motors and positional control. J Theor Biol 127: 361–372.
  4. Cavalier-Smith T. 1987. The origin of cells: A symbiosis between genes, catalysts, and membranes. Cold Spring Harb Symp Quant Biol 52: 805–824.
  5. Negibacteria est francisé en « négabactérie », le « i » devient un « a » par euphonie de manière à conserver le son /ɡ/ (qui devrait sinon se transformer en /ʒ/ devant le « i »)
  6. Radhey S. Gupta, 1998. What are archaebacteria: life's third domain or monoderm prokaryotes related to gram-positive bacteria? A new proposal for the classification of prokaryotic organisms. Mol Microbiol. 29:695-707.
  7. a et b Aubert D. La transition bimembranées/unimembranées : une révolution au royaume des bactéries ? 2013. <hal-01063767>
  8. Thomas Cavalier-Smith, 2002. The neomuran origin of archaebacteria, the negibacterial root of the universal tree and bacterial megaclassification. Int J Syst Evol Microbiol. 52:7-76
  9. a et b Thomas Cavalier-Smith, 2014. The neomuran revolution and phagotrophic origin of eukaryotes and cilia in the light of intracellular coevolution and a revised tree of life. Cold Spring Harb Perspect Biol. 6(9):a016006.