Nedjma (Kateb Yacine)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Nedjma est un roman de Kateb Yacine publié en 1956. Il a été écrit par l'auteur dans le café Nedjma de Constantine, en Algérie.

Résumé[modifier | modifier le code]

Ce roman raconte l'histoire de quatre jeunes hommes (Mustapha, Lakhdar, Rachid, Mourad) dans l'Algérie coloniale qui tombent amoureux de Nedjma, fille d'un Algérien et d'une Française. Ce roman s'inscrit dans un univers mythique : celui de Keblout, chef d'une tribu dont descendent les principaux protagonistes ; d'inclure des éléments pastoraux qui peuvent être familiers à la fois aux lecteurs européens et algériens ; et enfin, tout en empruntant la forme romanesque et le français à la culture du colon, cette forme est modifiée selon un rythme propre à l'Algérie.

Analyse[modifier | modifier le code]

Nedjma est une des quatre œuvres au programme du concours de l’École Normale Supérieure de Lyon en 2009.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Charles Bonn, Kateb Yacine, Nedjma, PUF, Études littéraires, 1990.

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Analyse du roman par Vigdis Ofte, traduction : Hélène Celdran, Université d'Oslo, extrait de la revue Itinéraires et contacts de cultures, Paris, L'Harmattan et Université Paris 13, no 27, 1er semestre 1999