Nectocaris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Nectocaris pteryx est un céphalopode disparu dont le premier fossile fut trouvé dans les schistes de Burgess près de Field, en Colombie-Britannique.

Description[modifier | modifier le code]

L'animal a été décrit par Simon Conway Morris en 1976[1]. La tête a deux yeux, une ou deux paire(s) d'appendices et une carapace ou un bouclier ovale à l'arrière. On n'en connaît qu'un seul spécimen à ce jour ; il consiste en une quarantaine de segments, chacun portant trois courtes épines sur le dessus et le dessous de l'animal.

Il était supposé qu'il s'agissait d'un hémichordé, un chordé, probablement un arthropode, moins probablement un crustacé, ou fort probablement autre chose. Le spécimen fut hypothétisé comme étant un nageur libre qui a accidentellement été pris dans un courant de turbidité qui l'a emprisonné sous les couches de silt qui l'ont préservé. Le corps ne semble présenter aucune partie solide, et la paire de courts et droits appendices frontaux ne semblent pas soudés. Cet étrange mélange de caractéristiques des arthropodes et des vertébrés a généré un immense intérêt.

Mais en 2010, une publication de Nature, basée sur de nouveaux spécimens issus des schistes de Burgess affirme qu’il s’agit en fait d’un céphalopode primitif[2],[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) S. Conway Morris, « Nectocaris pteryx, a new organism from the Middle Cambrian Burgess Shale of British Columbia », Neues Jahrbuch für Geologie and Paläontologie, vol. 12,‎ 1976, p. 705-713.
  2. (en) M. R. Smith et J.-B. Caron, « Primitive soft-bodied cephalopods from the Cambrian », Nature, vol. 465, no 7297,‎ 2010, p. 469-472 (lien DOI?, lire en ligne)
  3. (en) M. R. Smith, « Nectocaridid ecology, diversity and affinity: early origin of a cephalopod-like body plan », Paleobiology, vol. 39,‎ 2013, p. 291–321 (lien DOI?).

Liens externes[modifier | modifier le code]