Ndolé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le ndolé (ou ndolè) est le nom camerounais de variétés alimentaires de Vernonia. Il s'agit d'une plante légumière dont les feuilles sont consommées vertes, mais aussi dans une moindre mesure séchées. C'est un arbuste endémique dans le sud-ouest du Cameroun et au Nigéria voisin, cultivé dans des jardins pour ses feuilles qui servent de base au plat national du Cameroun (du moins du sud du Cameroun) appelé également "ndolé". Les feuilles et les racines ont également des vertus thérapeutiques.

La plante[modifier | modifier le code]

Le ndolé appartient à la famille des Asteraceae (Compositae) et correspond aux espèces Vernonia amygdalina, Vernonia hymenolepis et Vernonia calvoana. Dans les pays anglophones comme le Nigéria, le ndolé est connu sous le nom de bitter leaves («feuilles amères»).

C'est un arbuste sauvage de la forêt équatoriale endémique dans les régions humides montagneuses de l'Afrique du centre-ouest, mais il est surtout une plante cultivée dans les exploitations de polyculture et dans les jardins familiaux au Nigeria et au Cameroun.

C'est une plante herbacée vivace qui constitue à l'état naturel un arbuste et même un petit arbre qui peut atteindre une hauteur de plusieurs mètres, mais les cultivateurs coupent en général la tige après chaque récolte des feuilles pour assurer la repousse. Ces feuilles lancéolées sont assez longues et plus ou moins larges selon les variétés avec une amertume très accentuée et les fleurs sont petites et blanches.

La plante préfère une certaine altitude avec des températures de l'ordre de 30° et demande beaucoup d'eau, c'est pourquoi la production culmine à la saison des pluies (entre mai et août au Cameroun). On obtient avec l'irrigation deux ou trois récoltes par an, la plante demandant entre 4 et 8 semaines pour produire des feuilles consommables après semis ou repiquage et le renouvellement des plants s'effectue régulièrement. On récolte les feuilles lorsqu'elles sont jeunes, avant qu’elles ne durcissent.

La production de ndolé au Cameroun est estimée à plusieurs dizaines de milliers de tonnes, la culture est faite à proximité des lieux de consommation comme Douala en raison du problème de transport que représentent le volume et la périssabilité des feuilles. Une partie de la production alimente aussi le Nigéria et 4 ou 5 tonnes sont exportées séchées ou congelées vers les communautés africaines d'Europe.

Les feuilles se consomment cuisinées avec une pâte d'arachide.

La plante a aussi des vertus thérapeutiques : on utilise les feuilles et les racines dans le traitement des parasites intestinaux, des menstruations douloureuses, de la malaria ou des maux de tête persistants.

Le plat[modifier | modifier le code]

Ndolé camerounais

Le ndolè est parfois comparé aux épinards à cause de sa couleur et de sa texture mais sa préparation est tout à fait différente. C'est un plat long et difficile à réaliser mais bon marché, au goût très apprécié des Camerounais, particuliérement dans la région de Douala.

Le ndolè est élaboré avec les feuilles vertes cuites plusieurs fois à l'eau pour leur faire perdre leur amertume puis mélangées avec une pâte d'arachides fraîches et des épices écrasées. On y ajoute de la viande cuite en lamelles, ou du poisson frais ou fumé, ou des crevettes fraîches ou fumées. Il est servi avec des plantains frits, du manioc, éventuellement du riz ou des frites de pomme de terre.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens et sources[modifier | modifier le code]