Nawell Madani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Madani.

Nawell Madani

alt=Description de l'image Nawell 03.jpg.
Naissance 25 octobre 1983 (31 ans)
Watermael-Boitsfort (Belgique)
Nationalité Drapeau de la Belgique Belgique
Site internet nawellmadani.fr

Nawell Madani, née le 25 octobre 1983 à Watermael-Boitsfort (Belgique), est une humoriste, animatrice, auteure et productrice belge. Elle est révélée au public en 2012 grâce au Jamel Comedy Club.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née le 25 octobre 1983[1], Nawell grandit en Belgique, se brûle au troisième degré à 2 ans, et est une bonne partie de son enfance et de son adolescence, un garçon manqué[2],[note 1].

Elle s'installe à Paris à 21 ans[3] avec pour ambition première de devenir chorégraphe et danseuse professionnelle, revient en Belgique, repart. Elle découvre le théâtre et veut devenir actrice. Fin 2008, elle intègre alors le Studio Pygmalion où elle se forme pendant plusieurs mois[4]. Elle suit également les cours de Damien Acoca[5], ceux du « Laboratoire de l'Acteur » dirigé par Hélène Zidi-Chéruy[6]... Elle est ainsi repérée dans la petite salle Le Pranzo par le directeur artistique du Jamel Comedy Club qui l'invite à passer le casting pour intégrer l'équipe créée par Jamel Debbouze. Seule femme retenue pour intégrer la troupe, Nawell Madani commence en septembre 2011 en tant qu'humoriste[7]. Elle quitte cette troupe six mois plus tard[2].

Sur Télé Sud, elle anime l'émission Backstage où elle a reçoit des artistes tels que Rick Ross, Shaggy, Wyclef Jean, Kery James, Nas, Chris Brown ... En 2011, elle présente l'émission Shake Ton Booty sur MTV aux côtés de Cut Killer. En septembre 2012, elle rejoint en tant que chroniqueuse l'équipe du Grand Journal qui cherche à se renouveller[8]. Elle fonde ensuite en 2013 le collectif des Jam’Girls, émission télévisée qui réunit une nouvelle génération humoristes féminines, diffusée sur Chérie 25 et Comédie. Elle se lance dans son premier One-woman show en 2014 : C'est moi la plus belge, au Palais des Glaces à Paris[2]. Elle participe au festival Juste pour rire de Montréal en juillet 2014[6].

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • 2011 : Jamel Comedy Club
  • 2013 : Jam'Girl Comedy
  • 2014 : C'est moi la plus belge, One-woman show.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Ce qu'elle raconte dans ses spectacles

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marie-Josée Roy, « Nawell Madani au Festival Juste pour rire : une détermination qui rapporte gros », Huffington Post,‎ 12 juillet 2014 (lire en ligne).
  • Benjamin Locoge, « Nawell Madani, la fureur de rire », Paris Match,‎ 24 avril 2014 (lire en ligne).
  • Hind Meddeb, « Nawell Madani, de la danse au stand-up », France Info,‎ 1er mars 2014 (lire en ligne).
  • Rachid Laïreche, « Nawell Madani, vanne, vit et devient », Libération,‎ 7 février 2014 (lire en ligne).
  • Lucas Armati, « Au “Grand Journal” de Canal+, le nouveau souffle se fait attendre », Télérama,‎ 10 septembre 2012 (lire en ligne)

Webographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :