Navette mitochondriale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une navette mitochondriale est un mécanisme d'échange de molécules des cellules eucaryotes permettant de transférer aux mitochondries les électrons à haut potentiel de transfert libérés dans le cytosol par des réactions d'oxydoréduction telles que la glycolyse afin d'être entièrement oxydés par la chaîne respiratoire de la phosphorylation oxydative.

Il existe deux navettes mitochondriales chez l'homme[1], qui sont distribuées dans des organes différents :

  • la navette du glycérol-3-phosphate est exprimée essentiellement dans les muscles et le cerveau et permet d'oxyder dans les mitochondries plus rapidement mais moins efficacement les électrons à haut potentiel de transfert issus des oxydations cytosoliques ;
  • la navette malate-aspartate prédomine dans le reste du corps et assure l'essentiel de la métabolisation des électrons cytosoliques à haut potentiel de transfert.
Navette Composé cytosolique Point d'entrée dans
la chaîne respiratoire
Composé mitochondrial Équivalent
en ATP
Observations
Navette du glycérol-3-phosphate Glycérol-3-phosphate Ubiquinone réduite Dihydroxyacétone phosphate (DHAP) ~ 1,5 ATP – Rapide
– Essentiellement dans le cerveau et les muscles
Navette malate-aspartate Malate NADH Oxaloacétate / Aspartate ~ 2,5 ATP – Plus lent
– Essentiellement dans le foie, le cœur et les reins

Notes et références[modifier | modifier le code]