Naussac (Lozère)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Naussac.
Naussac
Lac de Naussac
Lac de Naussac
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Languedoc-Roussillon
Département Lozère
Arrondissement Mende
Canton Langogne
Intercommunalité Communauté de communes du Haut Allier
Maire
Mandat
Alain Gaillard
2014-2020
Code postal 48300
Code commune 48105
Démographie
Gentilé Naussacois
Population
municipale
209 hab. (2011)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 43′ 41″ N 3° 50′ 22″ E / 44.72806, 3.8394444° 43′ 41″ Nord 3° 50′ 22″ Est / 44.72806, 3.83944  
Altitude Min. 869 m – Max. 1 064 m
Superficie 13,52 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Naussac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Naussac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Naussac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Naussac

Naussac (Naussac en occitan) est une commune française, située dans le département de la Lozère en région Languedoc-Roussillon. Ses habitants sont appelés les Naussacois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village de Naussac est situé à proximité de Langogne, non loin de la frontière séparant les départements de la Lozère, de la Haute-Loire et de l'Ardèche. Il est établi au bord du lac artificiel du même nom, dû à un barrage géré par EPL (Établissement Public Loire).

La commune dispose de deux fractions territoriales dont une portion enclavée dans la commune de Langogne qui constitue aujourd'hui le nouveau village au bord du lac de Naussac.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire de Naussac est liée à celle de l'Allier. Paisible village de Lozère, il fut rasé à la fin des années 70 après une controverse concernant l'implantation d'un barrage prévu pour assurer le maintien de l'étiage de l'Allier et de la Loire, qui devait créer un lac de retenue engloutissant le village et une grande partie de la commune. Débutés le 1er octobre 1976, les travaux du barrage conduisirent à des manifestations d'opposants, qui restèrent trop peu nombreux pour faire fléchir les pouvoirs publics. La quasi-totalité des habitants de l'ancien village fut relogée dans un nouveau village de Naussac situé sur une enclave cédée par la commune de Langogne. Les travaux furent achevés en 1980 et le remplissage du lac s'acheva en 1982. Aujourd'hui le lac a permis un développement touristique grâce aux activités qu'il est possible de pratiquer sur et autour du lac.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires de Naussac
Période Identité Étiquette Qualité
2001   Alain Gaillard    

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 209 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
346 388 288 386 409 419 439 443 477
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
428 477 481 446 483 504 508 504 504
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
504 509 449 373 328 320 327 262 215
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
156 134 110 85 117 189 201 199 206
2011 - - - - - - - -
209 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]