Natty Dread (album)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Natty Dread.

Natty Dread

Album par Bob Marley and the Wailers
Sortie 25 octobre 1974
Enregistré au Harry J. Studio
(sauf No Woman No Cry
au Island Studio)
en 1974
Durée 39:06
Genre Reggae
Producteur Chris Blackwell et les Wailers
Label Island Records
Critique

Albums par Bob Marley and the Wailers

Natty Dread est le premier album enregistré par Bob Marley après que Peter Tosh et Bunny Wailer avaient quitté les Wailers. Le nom « The Wailers » désignait désormais le groupe de Bob, la formation qui l’accompagnait aussi bien en studio que sur scène. Les chœurs de Peter et Bunny furent remplacés par ceux des I-Threes.

Le ton militant de l'album est inspiré par le climat violent qui régnait en Jamaïque lors de l'enregistrement, au début de l'année 1974.

Les morceaux furent mixés en août au Island Studio de Londres.

En 1982, l'album est certifié disque d'or en France pour plus de Modèle:Unite vendus[4].

Titres[modifier | modifier le code]

Face A

  1. Lively Up Yourself (Bob Marley)
  2. No Woman No Cry (Vincent Ford)
  3. Them Belly Full (Lecon Cogill/Carlton Barrett)
  4. Rebel Music (3 o'Clock Road Block) (Aston Barrett/Hugh Peart)

Face B

  1. So Jah Seh (Rita Marley/Willy Francisco)
  2. Natty Dread (Rita Marley/Alan Cole)
  3. Bend Down Low (Bob Marley)
  4. Talkin' Blues (Lecon Cogill/Carlton Barrett)
  5. Revolution (Bob Marley)


Le morceau Am-A-Do fut enregistré pour l'album, mais supprimé de la maquette finale par la suite[5]. Il a été rajouté comme piste bonus de l'édition remastérisée sortie en 2001.

Musiciens[modifier | modifier le code]

Anecdotes[modifier | modifier le code]

L'album devait s'appeler Knotty Dread, mais Island préféra l'écrire Natty Dread, ce qui, pour Bob, n'avait pas du tout la même signification [6].

Découvrant que, à cause du contrat qu'il avait signé en 1968 avec Johnny Nash, Danny Sims et Arthur Jenkins, tous les droits d’auteur générés par le succès mondial de I Shot the Sheriff (repris par Clapton) revenaient presque intégralement à leur maison d'édition Cayman Music, Bob décida d'utiliser les noms de ses amis pour signer ses nouvelles chansons. [réf. nécessaire]

Classement[modifier | modifier le code]

Classement (1981) Meilleure
position
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande (RIANZ)[7] 1

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Adam Greenberg, « Natty Dread: Overview », Allmusic (consulté le 11/09/2009).
  2. Robert Christgau, « Robert Christgau: CG: Bob Marley and the Wailers » (consulté le 11/09/2009).
  3. Arion Berger, « Bob Marley: Natty Dread: Music Reviews: Rolling Stone », Rolling Stone,‎ 2000 (consulté le 11/09/2009).
  4. http://www.infodisc.fr/Certif_Album.php.
  5. Roger Steffens and Leroy Jodie Pierson, Bob Marley and the Wailers : The Definitive Discography, Rounder Books, Cambridge, 2005 (ISBN 1-57940-120-1).
  6. Stephen Davis (music journalist) (en), Bob Marley, Seuil, coll. « Points », Paris, 1994 (ISBN 2-02064020-1) p. 190.
  7. (en) Charts.org.nz – Bob Marley – Natty Dread. RIANZ. Hung Medien. Consulté le 1er février 2014.