Natrix tessellata

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Couleuvre tessellée

Natrix tessellata

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Couleuvre tessellée capturant un poisson

Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Serpentes
Infra-ordre Alethinophidia
Famille Natricidae
Genre Natrix

Nom binominal

Natrix tessellata
(Laurenti, 1768)

Synonymes

  • Coronella tessellata Laurenti, 1768
  • Tropidonotus tessellatus (Laurenti, 1768)
  • Coluber hydrus Pallas, 1771
  • Coluber ponticus Guldenstadt, 1811
  • Coluber penttatus Menetries, 1832
  • Tropidonotus tessellatus var. hagenbecki Werner, 1897
  • Tropidonotus tessellatus var. lineaticollis Werner, 1897
  • Tropidonotus tessellatus var. nigerrima Werner, 1897
  • Natrix tessellata heinrothi Hecht, 1930
  • Natrix dunni Malnate, 1968

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Natrix tessellata, la Couleuvre tessellée, est une espèce de serpents de la famille des Natricidae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Aire de répartition de la Couleuvre tessellée.

Cette espèce se rencontre dans toute l'Eurasie, de l'Italie à la Chine, ainsi qu'au Moyen-Orient[1] :

Habitat[modifier | modifier le code]

Natrix tessellata est une couleuvre aquatique fréquentant des cours d'eau et des lacs, le plus souvent en eau peu profonde.

Description[modifier | modifier le code]

Natrix tessellata est carnivore et se nourrit de petits poissons et amphibiens. C'est un serpent aquatique qui passe beaucoup de temps dans l'eau, notamment pour chasser. Lorsqu'elle se sent menacée, il peut lui arriver de feindre la mort et de secréter une substance à l'odeur désagréable afin de dissuader ses prédateurs de l'attaquer.

Menaces[modifier | modifier le code]

L'espèce n'est pas considérée par l'UICN comme une espèce menacée[2].

Cette espèce est citée en annexe II de la Convention de Berne.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom de cette espèce, tessellata, vient du latin tessella, « mosaïque », en référence aux motifs tessellés de cette couleuvre[3].

Publications originales[modifier | modifier le code]

  • Hecht, 1930 : Systematik, Ausbreitungsgeschichte und Ökologie der europäischen Arten der Gattung Tropidonotus (Kuhl) H. Boie. Mitteilungen aus dem Zoologischen Museum in Berlin, vol. 16, p. 244-393.
  • Laurenti, 1768 : Specimen medicum, exhibens synopsin reptilium emendatam cum experimentis circa venena et antidota reptilium austriacorum Vienna Joan Thomae p. 1-217 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Reptarium Reptile Database, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. UICN, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  3. Jean Lescure et Bernard Le Garff, L'étymologie des noms d'amphibiens et de reptiles d'Europe, Belin, coll. « Éveil nature »,‎ 2006, 207 p. (ISBN 2-7011-4142-7)