National Iranian Oil Company

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

National Iranian Oil Company
شركت ملى نفت ﺍﻳﺮﺍﻥ

Description de l'image  Nioc logo.gif.
Dates clés 1948
Personnages clés Seyed Kazem Vaziri Hamaneh, président du conseil ; Gholamhosein Nozari, directeur général ; Abdol-Mohammad Delparish, directeur de la planification, Abbas Allahdad, directeur financier
Forme juridique Entreprise publique
Siège social Drapeau d'Iran Téhéran (Iran)
Activité Pétrochimie
Produits Pétrole
Gaz naturel
Pétrochimie
Stations-service
Site web www.nioc.ir

La National Iranian Oil Company (NIOC) ou Société nationale iranienne du pétrole (SNIP) (en persan : شركت ملى نفت ﺍﻳﺮﺍﻥ, Sherkat Melli Naft Iran), est une entreprise produisant et distribuant du gaz naturel et du pétrole dont le siège est situé à Téhéran. L'entreprise est publique et appartient au Ministère du pétrole iranien. Elle a été fondée en 1948. En 2005, la compagnie possède aussi 50 % du gisement de gaz offshore de Rhum, en mer du Nord, qui est le plus grand gisement britannique non exploité.

La NIOC a été fondée avec des objectifs d'exploration, de développement, de production, de marketing et de vente de pétrole brut et de gaz naturel. La NIOC possédant toutes les réserves d'hydrocarbures d'Iran est considérée comme une des plus grandes firmes pétrolières du monde.

Les réserves de pétrole et de gaz de la NIOC sont actuellement de 561,9 milliards de barils et 41,14 billion de m³. En 2004, le fait que l'Iran soit le quatrième producteur mondial d'hydrocarbures place la NIOC dans les 4 plus grosses compagnies pétrolières mondiales[1].

Les capacités de production de la NIOC incluent plus de 4 millions de barils de pétrole brut et 300 millions de m³ de gaz naturel par jour. La compagnie exporte grâce à ses installations sur les îles de Kharg, Lavan et Sirri, mettant 17 jetées à la disposition des tankers afin d'exporter gaz et pétrole.

Gisements[modifier | modifier le code]

Plus grand gisements iraniens (onshore)
Nom du gisement bbl/j (barils par jour)
Agha Jari 200 000
Ahvaz-Asmari 700 000
Bangestan (devrait augmenter jusqu'à 550 000) env. 245 000
BibiHakimeh 130 000
Gachsaran 560 000
Karanj-Parsi 200 000
Marun 520 000
Pazanan 70 000
Rag-e-Safid 180 000
Plus grand gisements iraniens (offshore)
Nom du gisement bbl/j (Barils par jour)
Abuzar 125 000
Doroud 130 000
Salman 130 000
Siri A&E 95 000
Soroush/Nowruz 60 000

Histoire[modifier | modifier le code]

En avril 2012, la société déconnecte plusieurs ordinateurs d'Internet suite à une cyberattaque dont l'origine est inconnue[2].

Structure organisationnelle[modifier | modifier le code]

L'assemblée générale de la NIOC se compose du président, du vice-président, du directeur général de l'organisation de gestion et de planification, des ministres du Pétrole, de l'Énergie, de l'Industrie et des Mines, du Travail et des Affaires sociales ainsi que du ministre de l'Économie et des Finances. L'assemblée générale est le plus haut organe de décision de la compagnie, elle détermine les grandes lignes de la stratégie de l'entreprise, approuve les budgets annuels, les plans des opérations et de financement ainsi que les comptes. L'assemblée des directeurs de la compagnie a l'autorité et les responsabilités majeures pour approuver tous les plans opérationnels dans le cadre défini par l'assemblée générale, approuve les transactions et les contrats, et prépare les budgets, les comptes et les rapports à présenter à l'assemblée générale.

Un conseil supervise l'implémentation des grandes lignes de la stratégie définies par l'assemblée générale et s'occupe des opérations via le directeur des opérations.

Filiales[modifier | modifier le code]

La NIOC a divisé les tâches et délègue des responsabilités à ses filiales. En fait, les directeurs de la NIOC agissent principalement dans le domaine de la stratégie et de la supervision, alors que les filiales s'occupent de l'exécution des tâches de tout un spectre d'opérations telles que l'exploration, le forage, la production et la livraison de pétrole brut et de gaz naturel, à la fois pour l'exportation et pour la consommation domestique.

Les filiales de la NIOC sont :

  • Central Iranian Oil Fields Company
  • National Iranian Gas Export Co.
  • National Iranian South Oil Co.
  • National Iranian Offshore Oil Co.
  • National Iranian Central Oil Co.
  • Khazar Oil Exploration and Production Co.
  • Petroleum Engineering and Development Co.
  • Pars Oil and Gas Co.
  • Pars Special Economic Energy Zone Co.
  • National Iranian Oil Terminals Co.
  • National Iranian Drilling Co.
  • North Drilling Co.
  • Iran Petro Development Co.
  • Ahwaz Pipe Mills Company
  • Petropars
  • Iranian Fuel Conservation Org.
  • National Iranian Tanker Co.
  • Exploration Service Company (ESC)
  • Kala Naft London Ltd.
  • Kala Naft Canada Ltd.
  • Naftiran Intertrade Co. Switzerland
    • Iranian Oil Company (GB)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Les acteurs du marché du pétrole », Oléocène.org (consulté le 30/11/2006)
  2. (en) Brian Prince, « Iran Took Systems Offline After Cyber Attack Hit Oil Industry », SecurityWeek,‎ 23 avril 2012 (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]