Académie nationale des sciences (États-Unis)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis National Academy of Sciences)
Aller à : navigation, rechercher

38° 53′ 35″ N 77° 02′ 52″ O / 38.893, -77.0477 ()

Immeuble abritant l'Académie nationale des sciences, à Washington (district de Columbia).

L'Académie nationale des sciences[1] (en anglais National Academy of Sciences, NAS) est une institution des États-Unis dont les membres servent pro bono comme conseillers de la nation en science, en technologie et en médecine.

Historique[modifier | modifier le code]

Les conséquences de la Guerre de Sécession ont rendu nécessaire la création d'une société savante nationale aux États-Unis : c'est le président Abraham Lincoln (1809-1865) qui signe, le 3 mars 1863, l'acte de naissance de la National Academy of Sciences et nomme les cinquante premiers membres. Le texte originel précise que « l'Académie doit, à la demande de n'importe quel département du gouvernement, examiner, étudier, expérimenter et publier sur n'importe quel sujet des sciences ou des arts, [...], mais l'Académie ne recevra aucune compensation d'aucune sorte pour les services rendus au gouvernement des États-Unis. »

Organisation[modifier | modifier le code]

La NAS, au printemps 2003, compte 1 922 membres (dont 35 scientifiques français), 93 membres émérites, 341 correspondants étrangers et emploie environ 1 100 personnes. Ce sont les membres en titre qui élisent les nouveaux membres, le titre de membre est à vie. Être élu constitue l'un des plus grands honneurs pour un scientifique américain. Près de 170 membres de l'Académie ont reçu un prix Nobel.

La NAS fait partie du Conseil international pour la science. L'Académie se réunit chaque année à Washington et fait paraître son journal Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America (PNAS). Sa maison d'édition, National Academies Press (en), met notamment en ligne plus de 3 600 publications scientifiques gratuitement sur son site internet.

Avec l'Académie américaine d'ingénierie (NAE), l'Institute of Medicine (en) (IOM) et la National Research Council (NRC), la NAS fait partie des United States National Academies.

Apports scientifiques[modifier | modifier le code]

Dès 1979, l'Académie nationale des sciences américaine avait initié la première étude sur le réchauffement de la planète[2]. En 2005, les académies scientifiques des pays du G8 ainsi que le Brésil, la Chine et l'Inde, font paraître un rapport[3] sur une réponse globale au réchauffement climatique. La compréhension du changement climatique est maintenant suffisamment avérée pour justifier une prompte réaction de la part des nations et approuve explicitement le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat[4],[5].

Membres[modifier | modifier le code]

Membres francophones[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Note : les médias et sites francophones utilisent parfois l'appellation d'« Académie américaine des sciences » par souci de non confusion avec d'autres institutions.
  2. Elizabeth Kolbert, « Dans l'Arctique en plein dégel », Courrier international, n° 766, 7 juillet 2005. [lire en ligne].
  3. (en) Joint science academies' statement: Global response to climate change, 7 juin 2005.
  4. (en) The Scientific Consensus on Climate Change dans Science du 3 December 2004:Vol. 306. no 5702, p.1686
  5. National Academy of Sciences Committee on the Science of Climate Change, Climate Change Science: An Analysis of Some Key Questions (National Academy Press, Washington, DC, 2001).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :