Nathacha Appanah

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Nathacha Devi Pathareddy Appanah née le 24 mai 1973 à Mahébourg, île Maurice, est une journaliste et romancière.

Carrière[modifier | modifier le code]

Ayant le créole mauricien comme langue maternelle, elle écrit surtout en français. Elle travaille d'abord à l'île Maurice comme journaliste pour Le Mauricien et Week-End Scope. Elle s'installe en 1998 en France, où elle poursuit sa carrière de journalisme dans la presse écrite et en radio. Ses articles sont publiés dans Géo Magazine, Air France Magazine, Viva Magazine et elle fait des reportages pour la Radio Suisse Romande, RFI, France Culture.

Son premier roman, Les Rochers de Poudre d’Or, publié en 2003 aux Éditions Gallimard raconte l’épopée des travailleurs indiens venus remplacer les esclaves dans les champs de canne à l’île Maurice. Son deuxième roman Blue Bay Palace (Gallimard, 2004) donne à voir la schizophrénie d’une île Maurice entre l’image de la carte postale et une société très marquée par les classes, les castes et les préjugés.[interprétation personnelle]

Dans La noce d’Anna, publié en 2005 aux éditions Gallimard, la narratrice, tout en vivant la journée du mariage de sa fille, Anna, s’interroge sur la transmission entre mère et fille.

Le Dernier Frère, publié en 2007, aux éditions de l’Olivier, raconte l’histoire de Raj, un garçon mauricien et de David, un jeune juif qui se retrouve enfermé à la prison de Beau-Bassin pendant la Seconde Guerre Mondiale[1]. Le Dernier Frère a reçu plusieurs prix littéraires dont le prix Fnac 2007, le prix des lecteurs de L’Express 2008, le prix de la Fondation France-Israël. Il a été traduit dans plus de quinze langues.

En 2013, les éditions Payot ont publié Indigne d'Alexander Maksik, le roman qu'elle a traduit de l'américain.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • 2003 : Les Rochers de Poudre d'or, Gallimard, Prix RFO, Prix Rosine Perrier
  • 2004 : Blue Bay Palace, Gallimard, Grand prix littéraire des océans Indien et Pacifique
  • 2005 : La Noce d'Anna, Gallimard, Prix grand public du Salon du livre de Paris, Prix Passion
  • 2007 : Le Dernier Frère, Éditions L’Olivier, Prix roman Fnac, prix des lecteurs de l'Express, Prix Culture et Bibliothèques pour tous, prix Obiou, prix de la Fondation France-Israël[2]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sur le contexte historique, on peut lire Jewishtraces, Une île lointaine [1] et Michèle Ash, Les prisonniers de l’Ile Maurice [2]
  2. http://www.prix-litteraires.net/detail_prix_auteur.php?auteur=89_Nathacha_Appanah Liste des prix sur prix-litteraires.net]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • « Les 100 personnalités de la diaspora africaine : Nathacha Appanah », in Jeune Afrique, no 2536-2537, du 16 au 29 août 2009, p. 48
  • « Nathacha Appanah », Île en île,‎ 7 mars 2006.