Nath-Sakura

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Nath-Sakura

Naissance 21 novembre 1973 (41 ans)
née à Gérone (Espagne)
Nationalité Franco-Espagnole
Profession

Nathalie Balsan-Duverneuil, ou Nath-Sakura, est une femme née de sexe masculin le 21 novembre 1973 à Gérone, en Espagne. Photographe franco-espagnole et journaliste à Midi libre, elle est photographe de presse pour le compte de plusieurs quotidiens et magazines européens.[réf. nécessaire]

Biographie[modifier | modifier le code]

Nathalie Balsan-Duverneuil est née le 21 novembre 1973 à Gérone, de parents inconnus. Après des études en philosophie politique à l'université Montpellier III Paul Valéry[1], elle se tourne vers la photographie et le journalisme et entame son changement de sexe en 2004[2]. C'est à ce titre, et en qualité de journaliste, qu'elle intervient en 2011 lors des « Assises du corps transformé» à la faculté de droit de Montpellier[3]. Son changement d'état-civil a été prononcé par le tribunal de grande instance de Montpellier le 6 octobre 2011[4].

Journaliste[modifier | modifier le code]

Nathalie Balsan-Duverneuil est journaliste à Midi libre. Elle couvre notamment les événements politiques[5] et utilise régulièrement les tweets comme source d'information[6].

Elle a été, en octobre 2012, au centre d'une polémique qui l'a opposée au blog identitaire François Desouche à l'occasion d'un article publié sur le site internet du Midi-Libre et au sujet duquel le blog l'accusait de manipulation[7].

Photographe[modifier | modifier le code]

Photo, par Nath-Sakura, de Laïka de N.

Nath-Sakura est photo-journaliste, mais est également photographe d'art. Son œuvre, que l'on peut rattacher à un courant fetish et glamour, développe une approche personnelle où, dans un style érotique et underground, elle explore notamment les thèmes de l'identité, des passages entre les genres et de la transformation des corps [2],[8]. Son changement de sexe fait partie intégrante de son œuvre [9], ainsi, elle note depuis ses débuts ses indices de testostérone libre puis de progestérone dans le sang, sur chacune de ses photographies[2],.

Nath-Sakura a participé à plusieurs expositions et publié des ouvrages de recueils photographiques.

Expositions[modifier | modifier le code]

  • 2003
  • 2005
    • Musée d'art contemporain de Barcelone [11],[12]
  • 2007
  • 2008
    • Exposition « Contradictoire », à la discothèque Divan du Monde, Paris.
  • 2009
    • Exposition «  Pour en finir avec la photographie », galerie d'art associative[15] Chez moi, chez toi, Nîmes[16].
  • 2010
    • Exposition « Everything Lust go », galerie Backstage, Marseille[17].
  • 2011
    • Exposition « Ergo sum », galerie La Vitrine, Arles (février)[18]
    • Exposition «  Icone(s), Lilith vs Eve », Museaav, Nice (mars)[19]
    • Exposition «  Entre elles », Concorde Art Gallery, Paris (avril)[20]
    • Marraine du Festival off de photographie alternative Supernova de Montpellier[21], expose au Chai-du-Terral de Saint-Jean-de-Védas (Hérault) en mai[22]
    • Galerie Hoche, Versailles, juin[réf. nécessaire].
    • Exposition « Le Coffee Socks fait son Off » dans le cadre du festival Off des rencontres d'Arles[23]
  • 2013
    • Exposition « Corpus Delicti »[24], et conférence sur son travail de photo-journalisme[25] au Salon international de la photographie de Riedisheim[26]
  • 2014
    • Exposition à Hollywood (USA) à la Artist's Corner Gallery & Bookmaking dans le cadre de la 23e exposition d'art photographique de Los Angeles [27]
    • Exposition à Hong-Kong (Chine), à la Asia Contemporary Art Show par la galerie Paris Art Limited[28]
    • Exposition à Rennes (France), à la galerie Eleven[29]

Publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche LinkedIn de Nath-Sakura » - Information donnée par l'artiste
  2. a, b et c À propos sur le site Nath-Sakura Official Shop
  3. Plaquette des assises du corps transformé
  4. Extraits du jugement sur le site de l'artiste
  5. Présidentielle : Jean-Luc Mélenchon, inattendu outsider, Nathalie Balsan-Duverneuil et Philippe Mouret, Midi Libre, 9 février 2012
  6. Avec 25,5 % pour Le Pen, le Gard surnommé "département de la honte" sur Twitter, Nathalie Balsan-Duverneuil, Midi Libre, 23 avril 2012
  7. Midi Libre bataille contre Fdesouche, Laure Daussy, Arrêt sur images, 24 octobre 2012
  8. « Nath-Sakura », sur La Gazette de Montpellier,‎ 13 mai 2011
  9. Jean-Paul Gavard-Perret, « Féminités troublantes de Nath-Sakura », Huffington Post,‎ 2 août 2012 (lire en ligne)
  10. Article du midilibre.com
  11. Article d'El Païs
  12. Article de Midi Libre
  13. Tarots d'Eve et Tarots de Lilith sur le site de l'artiste
  14. Catalogue de l'exposition
  15. Site de la galerie d'art Chez Moi, Chez toi
  16. Article de journal de Rémy Calland, journaliste au Midi Libre, sans références sur le site de l'artiste
  17. Vernissage à Marseille du 18 au 29 mai 2010 sur le site de Marseille. Quel avenir ? Culture, Environnement, etc.
  18. Nath-Sakura expose à la galerie La Vitrine du 5 février au 26 février 2011 selon le site d'Arles-agenda.
  19. Jean-Pierre Larguillet, Nice : une journée de la féminitié au MUSEAAV, 9 mars 2011 sur le site webtimemedias
  20. Liste des expositions 2011 sur le site de Concorde Art Gallery
  21. Présentation du festival sur le site Supernovafestival
  22. « Nath-Sakura accroche son art décalé et sexy au Chai du Terral, Vanessa Asse, Midi-Libre, 5 mai 2011
  23. Programme 2011 du Off des Rencontres d'Arles
  24. Robert Muller, « Derniers flashes avec Nath », DNA,‎ 20 avril 2013 (lire en ligne) (accès abonné, copie sur le site de l'artiste) : sa démarche photographique et son exposition
  25. Pierre-Marie Gallais, « Les itinéraires de Nathalie », DNA,‎ 22 avril 2013 (lire en ligne) (accès abonné, copie sur le site de l'artiste) : son travail de photojournaliste
  26. Le programme du salon international de la photographie de Riedisheim
  27. Le catalogue de la 23 édition de Photo LA, page 22
  28. Catalogue de l'Asia Contemporary Art Show
  29. Article sur l'ouverture de la galerie Eleven de Rennes

Liens externes[modifier | modifier le code]